español  français

Construire un plan de trading

Le plan de trading permet de guider votre conduite en fonction des mouvements du marché. La mise en pratique de ces règles devra être suivi rigoureusement. Le trader qui ne se fixe aucune limite est voué à l'échec. Les traders professionnels utilisent généralement des techniques simples et une gestion très stricte du risque.

1) Quels instruments allez vous trader ?

Ne tradez pas trop d'instruments, il est conseillé de se spécialiser sur quelques marchés. Sur chacun de ces instruments, vous devez connaître :

->La marge intraday (couverture requise par contrat).
->La marge overnight (pour maintenir une position plus d'un jour).
->La valeur du tick ou du pip
(variable en fonction du montant investit).
->L'incrément de variation
(ex: l'or peut varier de 1103.30 à 1103.31, un tick = 0.01).
->Les frais de transaction (commission ou spread, coût de financement)
->Les heures idéales pour trader l'instrument.
->La date d'expiration pour les contrats CFD basés sur des contrats futurs.

2) Quels jours et à quel moment de la journée allez vous trader ?

La volatilité varie en fonction des heures d'ouvertures et de fermetures des marchés. Prenez en compte vos heures de disponibilités pour choisir un instrument adapté.

3) Quel style de trading, Day Trading, Scalping, Swing Trading ?

La flexibilité du trading de CFDs permet aux investisseurs de trouver leur propre style de trading en fonction de différents critères comme le capital, la disponibilité, la résistance au stress, l'expérience, le goût du risque...

4) Quels sont les critères pour ouvrir et fermer une position ?

Pour établir à l'avance vos entrées et vos sorties de positions, il est important de déterminer les niveaux de supports et de résistances. Pour cela, tracez des lignes de tendances en rejoignant par une ligne plusieurs points plus bas ou plus haut. Ces lignes de tendances peuvent être verticales ou horizontales. La force de ces niveaux pourra être confirmée par des indicateurs techniques comme les niveaux de Fibonnacci, les moyennes mobiles ou les niveaux de prix psychologique comme les chiffres ronds.

Ensuite, l’objectif est de placer vos ordres d'achats (positions longues) au-dessus d’un support et de prendre vos bénéfices en dessous d’une résistance. Pour les positions à la vente (short), vous pourrez vendre en dessous d’une résistance et prendre vos bénéfices lorsque le cours arrive au-dessus du support. Les signaux les moins risqués sont toujours dans la tendance, par exemple sur une tendance haussière les positions longues sur les supports sont préférables aux positions courtes sur les résistances.

La sortie de position peut se faire en fonction de la stratégie sur objectif ou sur un ordre stop qui sera déplacé dans le sens de la tendance si le trade est profitable (ne modifiez jamais votre stop loss sur des positions en perte!).

5) Quels indicateurs techniques ?

Les indicateurs techniques ont toujours un temps de retard sur l'action des prix, mais ils peuvent être utiles pour confirmer vos prises de décisions.

6) Quelle unité de temps ?

Choisissez l'unité de temps idéal par rapport à votre stratégie.

8) Perte maximum journalière, perte maximum par trades ?

Il est primordial de fixer une perte maximum par trades et par jour. Arrêtez le trading pour la journée si ce seuil est atteint et ne tentez pas de rattraper le plus rapidement possible le montant des pertes accumulées en augmentant la prise de risque.

7) Taille maximum des contrats ?

Les tailles de vos positions doivent être calculées en fonction des conditions du marché comme la volatilité du sous-jacent, votre perte maximum par position et le niveau du stop de protection.

Un exemple :

->Vous disposez d'un capital de 10 000€. Votre perte maximum sur un trade est de 3%.
Soit 10 000x3%= 300€

->Votre stop de protection sur le trade est à 50 pips. La valeur du pip pour un contrat est de 1€.
50x1= 50€ de perte par maximum contrat.

Vous pouvez donc trader 300/50= 6 contrats avec un stop à -50pips.

9) Quel ratio gains / pertes pour définir les ordres stops et prise de profits ?

Etablissez le ratio risque rendement perte en fonction du pourcentage de réussite de votre stratégie, du bénéfice moyen par trade et d'éléments précis du graphique comme les zones de supports et résistances. Par exemple une stratégie avec un ratio gains/pertes de 2/1 permet d'être positif si plus de 50% de vos trades sont gagnants.

compte démo gratuit