Español  français

Fiscalité du trading CFD

Fiscalité

Les contrats pour différence sont considérés par l'administration fiscale comme des valeurs mobilières. L'imposition est donc identique à celle des actions.

Les plus-values sur CFD réalisées par des particuliers agissant dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé sont imposées au taux forfaitaire de 12.8 % + 17,2 % de prélèvements sociaux.

Soit un total de 30 %.

Les plus-values sur CFDs sont imposables dès le premier euro gagner. Comme pour l'imposition des options et contrairement aux actions, il n'y a aucun abattement forfaitaire pour les CFD.

Cependant, les moins-values réalisées sur des CFD peuvent être reportées pendant dix ans et déduites des plus-values réalisées sur des actions ou des Sicav. La réciproque est aussi valable.

Pour les comptes ouverts en France, la déclaration doit être faite avec le formulaire 2074 (lignes 462 et 464).

Les comptes de trading ouverts à l'étranger doivent être déclaré via le formulaire 3916 et les moins-values sont seulement reportables pendant 6 ans.

Si vos revenus liés au trading de CFD, dépassent vos autres revenus ou si vous effectuer de nombreuses opérations, l'administration fiscale pourrait vous considérer comme un trader professionnel. Vous seriez alors imposé sur les bénéfices non-commerciaux (BNC) avec un taux pouvant atteindre 50%.

compte démo gratuit