Español  français

Trading des CFDs sur obligations : Guide du débutant

Trading des CFDs sur obligations

Les CFDs sur obligations sont moins populaires parmi les traders que les CFDs sur métaux précieux et indices boursiers. Pourquoi ? Une obligation est un instrument financier relativement complexe, sans parler des CFDs sur obligations.

Moins les gens en savent sur cet instrument, moins ils sont intéressés à le négocier. Néanmoins, le trading de CFDs sur obligations offre divers avantages et peut être plus rentable pour la bonne personne. Lisez l'article pour en savoir plus sur les CFDs sur obligations, leur fonctionnement, etc.

Qu'est-ce qu'un CFD sur obligations ?

Il convient tout d'abord de faire la distinction entre "obligation" et "CFD sur obligations". Une obligation est un type d'instrument à revenu fixe qui correspond à un prêt accordé par un investisseur à un emprunteur (similaire à un I.O.U.). D'autre part, un CFD sur obligations est une forme de négociation de produits dérivés dans laquelle l'obligation susmentionnée sert d'actif sous-jacent.

Chaque obligation présente des caractéristiques spécifiques, notamment:

  • L'émetteur : une société ou une entité gouvernementale qui a émis l'obligation afin de réunir des fonds pour ses projets.
  • Valeur nominale : la somme initiale de l'emprunt qui doit être remboursée par l'émetteur aux investisseurs de l'obligation (les détenteurs d'obligations).
  • Taux de coupon : le taux de coupon d'une obligation est un paiement d'intérêt variable ou fixe promis par l'émetteur. L'émetteur doit payer l'intérêt périodiquement jusqu'à l'échéance de l'obligation.
  • Date d'échéance : la date d'échéance d'une obligation est le moment où l'émetteur doit rembourser la valeur initiale de l'obligation aux détenteurs d'obligations.

Les investisseurs sont autorisés à acheter ou à vendre des obligations sur le marché avant leur date d'échéance. Ainsi, une obligation cotée en bourse aura un "prix obligataire" différent de sa valeur nominale.

Les CFDs sur obligations sont dérivés du trading d'obligations. Chaque transaction CFD sur obligations utilise une obligation particulière comme actif sous-jacent d'un contrat de différence (CFD).

Les CFD obligataires sont organisés par les brokers comme des transactions de gré à gré (OTC). Lorsque vous négociez des CFD obligataires, vous n'achetez ni ne vendez directement des obligations. Au lieu de cela, vous gagnez la différence entre les prix d'ouverture et de clôture de l'obligation sous-jacente. Les pertes et les profits sont réglés en espèces, sans livraison physique d'obligations.

Toutes les obligations ne sont pas disponibles pour les CFD. Les brokers choisissent donc avec soin les actifs sous-jacents des obligations qui sont négociées à une fréquence plus élevée et qui ont plus d'acheteurs potentiels.

Le trading des CFDs sur obligations implique généralement des obligations souveraines populaires comme actifs sous-jacents, telles que les bons du Trésor américain à 5 ans, les bons du Trésor américain à 10 ans, les bons du Trésor américain à 30 ans, les obligations d'État japonaises à 10 ans, l'Euro Schatz, l'Euro Bund, et bien d'autres encore.

Comment fonctionne le trading des CFDs sur obligations ?

Un broker propose différents CFDs obligataires avec un taux de marge de 1%, ce qui signifie que vous ne devez déposer sur votre compte que 1% de la valeur totale de la transaction.

Supposons que vous souhaitiez négocier des CFDs sur obligations avec le bon du Trésor américain à 10 ans (US10YR) comme actif sous-jacent. Le cours acheteur actuel est de 93,62 $ et le cours vendeur de 93,76 $.

Vous pensez que la Réserve fédérale américaine va augmenter les taux d'intérêt, ce qui entraînera une hausse des rendements des bons du Trésor à 10 ans. Comme les rendements et les prix des obligations ont une relation inverse, vous décidez de vendre 10 contrats de US10YR au cours acheteur actuel de 93,62 $.

Comme votre taux de marge est de 1 %, vous devez seulement mettre de côté 1 % x (10x93,62 $) = 6,362 $ sur votre compte pour cette transaction.

Votre analyse est correcte et les prix des obligations US10YR ont baissé. Vous décidez alors de clôturer la transaction à 90,32 $. Le bénéfice brut de votre transaction sera de 10 x (93,62 $-90,32 $) = 33 $.

C'est assez simple, n'est-ce pas ? Bien entendu, vous pouvez également subir des pertes si votre analyse est incorrecte. Il est donc important que vous fassiez consciencieusement vos devoirs, tant sur le plan technique que sur le plan fondamental.

Pourquoi négocier des CFDs sur obligations ?

Les obligations occupent une place particulière parmi les actifs préférés des investisseurs du monde entier, car il s'agit d'un type d'investissement plus sûr qui offre un revenu fixe pour les objectifs à long terme. Cependant, les CFDs sur obligations peuvent être plus attractifs pour les traders à court terme pour trois raisons :

  1. Un effet de levier plus important : Lorsque vous achetez des obligations directement, vous devez fournir la totalité des fonds. En revanche, les CFD obligataires sont assortis d'un effet de levier élevé, ce qui vous permet de tirer profit des obligations avec moins de dépôts (voir l'étude de cas ci-dessus).
  2. Taille de contrat plus faible : Les obligations souveraines les plus populaires sont assorties d'un achat minimum élevé (au moins 100 $ pour l'US10YR sur le site Web de TreasuryDirect ou 1 000 $ chez les meilleurs brokers américains). Les CFD obligataires réduisent ce montant au minimum, car chaque contrat peut correspondre à une fraction des obligations réelles.
  3. Participation internationale : Pour acheter une obligation souveraine, vous devez vous enregistrer en tant qu'investisseur dans le pays concerné. Cependant, vous pouvez négocier des CFDs sur obligations avec n'importe quel broker en ligne, où que vous soyez.

Les mouvements de prix des obligations sont relativement plus prévisibles et moins volatils que ceux des principales devises et des indices boursiers. Les prix des obligations ont également tendance à évoluer dans la direction opposée à celle des autres actifs. Les CFD sur obligations peuvent donc enrichir notre portefeuille et servir de contrepoids à des actifs plus risqués.

Les meilleurs brokers CFD

Brokers Plateformes Notre avis Site officiel
AvaTrades MetaTrader 4 et 5
AvaOptions
Avis AvaTrade Site AvaTrade
XTB xStation 5 Avis XTB Site XTB
Admiral Markets MetaTrader 4 et 5 Avis Admirals Site Admirals
PepperstoneMetaTrader 4 et 5
cTrader, TradingView
Avis PepperstoneSite Pepperstone
IGIG, ProRealTime,
MT4, L2 Dealer
Avis IGSite IG
ActivTradeMetaTrader 4 et 5
ActivTrader, TradingView
Avis ActivTradesSite ActivTrades
XM MetaTrader 4 et 5 Avis XM Site XM
DarwinexMetaTrader 4 et 5
Trader Workstation
Avis Darwinex Site Darwinex

Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.