Qu'est-ce qu'un contrat pour différence ?

CFD Trading

Les contrats pour différence (CFD) sont devenus extrêmement populaires dans de nombreux pays à travers le monde, à l'exception notable des États-Unis, où la Securities Exchange Commission (SEC) ne les accepte toujours pas comme instruments d'investissement sur les marchés financiers. Dans les deux cas, il s'agit de produits financiers à effet de levier ou de produits dérivés qui peuvent être utilisés pour négocier un large éventail d'instruments financiers tels que les actions, les matières premières, les devises, les indices boursiers et autres. Les CFDs ont été créés dans les années 1990 et étaient principalement utilisés par les fonds d'investissements et les investisseurs institutionnels, mais sont rapidement devenus extrêmement populaires auprès des traders et des investisseurs individuels à la fin des années 1990.

L'idée fondamentale des CFD est qu'il s'agit de contrats entre deux parties qui stipulent qu'une partie paiera à l'autre la différence entre la valeur actuelle d'un actif et sa valeur à une date future. Lorsque nous négocions des CFD, nous ne sommes jamais propriétaires de l'actif, ce qui fait de ce dérivé un moyen si efficace de profiter des fluctuations de prix de différents instruments financiers. En effet, un CFD est assez similaire à un contrat à terme (future) basé sur une action ou un indice, et en tant que moyen de négocier des actions ou un autre instrument financier utilisant la marge, les contrats pour différence représentent une approche efficace pour investir sur les marchés financiers.

Lorsque l'on négocie des CFD, il est nécessaire d'avoir des connaissances sur cet instrument financier dérivé afin de pouvoir négocier avec une plus grande probabilité de succès.

Aujourd'hui, un grand nombre de brokers, y compris les brokers forex, proposent des contrats pour différence. (voir la liste des brokers CFD).

Comment fonctionnent les CFD ?

Les contrats pour différence sont négociés sur la base d'une marge, et dans le cas des CFD basés sur des actions, la marge est généralement de 10%. De plus, il est habituellement nécessaire de payer une commission de 0,1 % de la valeur nominale du contrat pour ouvrir et fermer la position, mais cela varie selon le broker.

Comme le trader n'est jamais propriétaire de l'actif sous-jacent, il n'est pas nécessaire de payer les droits de timbre dans les pays où cet élément est facturé. Le trader peut ouvrir une position d'achat ou de vente avec la même facilité, sur la base d'une grande variété d'instruments financiers. Cela signifie, par exemple, que lorsque nous négocions des CFDs basés sur un titre particulier, nous pouvons ouvrir l'équivalent d'une position d'achat ou de vente sur ce titre.

Mais le véritable avantage des CFDs n'est pas qu'ils permettent aux traders de ne pas payer d'impôts, mais plutôt le levier disponible pour négocier tout instrument financier sous-jacent. Comme mentionné au début, il est possible de négocier des CFDs basés sur des matières premières, des devises, des indices, des actions de plusieurs marchés financiers et des obligations d'Etat, qui sont généralement disponibles auprès d'un même broker via une plateforme de trading, ce qui permet de gagner du temps et évite les complications, car cela offre à l'investisseur un large éventail de marchés depuis une seule application.

Les CFD ont également été utilisés pour dissimuler les délits d'initié, car les règles de divulgation ne s'appliquent qu'à la propriété de titres et non à ce type d'instruments financiers dérivés. Cependant, dans des pays comme le Royaume-Uni, cette pratique a été éliminée grâce à de nouvelles réglementations.

Le fonctionnement des contrats pour différence

En pratique, pour négocier des CFD, le trader doit avoir un compte de trading auprès d'un broker qui offre ce type d'instruments financiers dérivés et bien qu'il n'existe pas de contrat standard dans ce secteur, toutes ces sociétés ont tendance à être assez semblables à bien des égards. Dans ce cas, le trader qui a un compte chez l'un de ces brokers doit simplement ouvrir une position d'achat ou de vente via la plateforme de trading proposée par l'entreprise. Comme il n'y a pas de date d'échéance fixe, la position reste ouverte jusqu'à ce que l'investisseur décide de la fermer.

Les frais de courtage des CFD comprennent les spreads Bid et Ask, certaines commissions qui sont parfois facturées et un intérêt facturé sur les positions longues (achat) chaque jour où la position est maintenue ouverte pendant exactement plus d'un jour (si la position reste ouverte pendant la nuit après la fermeture du marché). Par conséquent, les CFD ne sont pas conçus comme des investissements à long terme. Avec les Contracts For Difference, il est tout aussi facile d'ouvrir une position courte (vente à découvert), par laquelle le trader reçoit un montant nominal d'intérêt sur son compte.

Un autre aspect qui devrait être pris en considération avec les CFDs est que pendant que la position est ouverte, les CFDs sont exposés au marché tous les jours. Ce qui peut amener le trader à subir une lourde perte, et même un appel de marge si le marché bouge fortement contre lui. Pour cette raison, le trading des CFDs est très similaire au trading des futures, à la différence près qu'il n'y a pas de période d'expiration comme dans le cas des contrats à terme.

compte démo gratuit