español  français

Compte de trading au comptant ou sur marge ?

Lorsque vous ouvrez un compte de trading, le courtier vous demandera si vous voulez ouvrir un compte au comptant ou un compte sur marge. Il existe des différences importantes, tant positives que négatives, entre les deux types de comptes. Choisir le type de compte qui convient le mieux à votre style de trading et à vos besoins est une décision importante qui pourrait avoir des répercussions importantes sur votre situation financière, selon la façon dont vous gérez votre capital investi.

Compte de trading au comptant

Les comptes au comptant représentent le choix le plus conservateur, car ils ne permettent pas d'emprunter de l'argent (trading avec un effet de levier) auprès du courtier ou de l'institution financière. La plupart des investisseurs devraient se contenter d'un compte au comptant.

Avec ce type de compte, vous devez payer toutes les transactions en espèces avant la date de règlement requise. Cela peut limiter votre capacité à effectuer des transactions plus souvent, car il se pourrait que vous n'ayez pas suffisamment d'argent liquide disponible dans votre compte au moment où vous voulez passer votre prochain ordre d'achat.

De même, vous devrez attendre jusqu'au règlement de l'opération pour effectuer un retrait d'espèces provenant d'un ordre de vente. Les actions détenues dans un compte au comptant ne sont pas prêtées par la maison de courtage aux vendeurs à découvert.

En l'absence de dette sur marge, les investisseurs détenant des titres dans un compte au comptant ne feront jamais l'objet d'un appel de marge dans leur compte. Les investisseurs évitent également le risque de perdre leurs actifs en raison d'un risque de réhypothèque, lorsque leur courtier utilise les actions de l'investisseur comme garantie pour les prêts qu'il obtient de tiers. De plus, si un investisseur n'utilise qu'un compte au comptant, il n'a pas la possibilité de vendre à découvert des actions.

Avec un compte au comptant, vous devez vous comporter de façon beaucoup plus prudente lorsque vous traitez des options. Par exemple, les options d'achat que vous émettez doivent être entièrement couvertes et les options de vente que vous émettez doivent être entièrement garanties par des réserves en espèces en cas d'exercice de l'option.

Investir en utilisant la marge

Les comptes sur marge vous permettent d'emprunter de l'argent à votre courtier pour faire des placements supplémentaires, soit pour obtenir des rendements, soit pour faciliter vos flux de trésorerie en attendant le règlement des opérations, soit pour créer de facto une marge de crédit pour vos besoins en fonds de roulement. Investir en utilisant la marge (avec un effet de levier) est risqué et n'est pas vraiment nécessaire pour la plupart des investisseurs.

À votre insu, les titres que vous détenez dans votre compte sur marge peuvent être prêtés à des vendeurs à découvert pour générer un revenu supplémentaire pour le courtier. Dans certaines circonstances, si cela se produit et que les vendeurs à découvert couvrent le paiement de dividendes auquel vous avez droit, vous ne serez pas autorisé à réclamer le dividende à titre de dividende admissible assujetti à des taux d'imposition beaucoup moins élevés, et vous devrez plutôt payer des impôts personnels ordinaires sur le revenu de dividendes.

Cela pourrait vous faire payer pratiquement le double du taux d'imposition que vous auriez autrement payé parce que votre courtier essaye de faire plus de profits pour son propre compte de résultat à vos frais. De plus, vous pourriez être exposé à un risque de réhypothécation.

Exigences en matière de règlement des opérations

Comprendre comment une maison de courtage règle les opérations peut faire la différence dans votre décision d'utiliser un compte sur marge ou un compte au comptant.

Lorsque vous négociez des actions, des obligations, des options ou des titres du Trésor, le processus dit de règlement transactionnel normal vous oblige à livrer l'argent comptant si vous achetez, ou l'actif si vous vendez, avant la fin d'un certain nombre de jours suivant la date de transaction elle-même. Une maison de courtage l'exprime souvent par "T + [insérer le nombre de jours ici].

Selon la Securities and Exchange Commission (SEC), pendant de nombreuses années, le calendrier de règlement type était de T + 5. Il y a environ dix ans, cependant, les exigences actuelles en matière de règlement des opérations pour les comptes de trésorerie ont été modifiées comme suit :

  • Actions ordinaires = T + 3
  • Obligations de sociétés = T + 3
  • Options (Calls et Puts) = T + 1
  • Bons du Trésor américain, obligations et billets = T + 1

Sanctions potentielles en matière de trading

Plus précisément, le Règlement T stipule que si le manque à gagner de l'investisseur dépasse 1 000 $, le courtier doit choisir soit de liquider la position de l'investisseur, soit de demander une dispense des organismes de réglementation.

La règle 15c3-3 de la SEC stipule que si un titre détenu à long terme n'a pas été livré dans les 10 jours ouvrables suivant le règlement, le courtier doit acheter des titres de remplacement pour le client ou demander une dispense aux organismes de réglementation.

Étant donné que votre courtier est responsable du règlement des opérations même si vous ne trouvez pas les liquidités ou les titres requis, il a le droit de vous imposer des frais et de prendre d'autres mesures correctives pour protéger ses propres intérêts si vous ne respectez pas vos engagements financiers.

Imaginez que vous avez saisi un ordre d'achat d'actions ordinaires, mais que vous n'avez pas trouvé l'argent nécessaire pour les payer lorsque la transaction a été réglée. Le courtier devrait payer de sa poche, puis vendre les actions pour récupérer ses fonds.

Si le cours de l'action baisse entre-temps, il pourrait vous poursuivre pour le montant qu'il a perdu sur la transaction en raison de l'évolution de la valeur marchande. Cela pourrait vous exposer à des pertes importantes.

Si vous omettez à maintes reprises de régler des opérations dans votre compte au comptant, votre courtier peut fermer votre compte et vous interdire de faire affaire avec la société. De plus, si vous négociez trop rapidement au point où vous achetez des actions avec le flottant généré par le processus de règlement, vous pouvez être frappé d'une violation du Règlement T, ce qui entraînera le gel de votre compte pendant 90 jours.

Trading au comptant XTB Admiral Markets
Plateformes xStation
MetaTrader 4
MetaTrader 5
Effet de levier non non
Vente a découvert non non
Appel de marge non non
Frais de financement (SWAP) non non
Actions au comptant 2235 4350
ETFs au comptant 174 158
Trading sur marge (CFD)    
Plateformes xStation
MetaTrader 4
MetaTrader 4 et 5
Effet de levier (Actions) 1:5 1:5
Vente a découvert oui oui
Appel de marge 50% 50%
Frais de financement (SWAP) oui oui
CFD actions 1718 3689
CFD ETFs 103 300
  XTB Admiral Markets