Avantages et inconvénients des CFD (Contracts For Difference)

Levier CFD

Évidemment, les publicités relatives aux CFD parlent des avantages énormes offerts par ces produits financiers ou du moins de ce que les brokers veulent que l'investisseur moyen pense être des avantages. Mais la réalité peut être très différente de celle présentée par les brokers CFD qui essaient d'attirer autant de clients que possible.

Actuellement, de nombreux brokers offrent des CFD, il est donc compliqué de faire des comparaisons et de choisir le meilleur. Le premier aspect qu'un client potentiel doit évaluer est de savoir si les CFD sont adaptés à son profil personnel et financier. Le trading des CFD est principalement basé sur le trading à court terme et il est nécessaire d'établir une analyse concernant les économies réalisées en ne payant pas de droits de timbre par rapport au coût financier des CFDs. En fait, il est possible de calculer facilement le seuil de rentabilité si l'on compare directement ces deux coûts, si l'on met de côté les frais de commissions pour des raisons de simplicité.

Si nous parlons de CFDs sur actions par exemple, le coût supplémentaire pour maintenir une position CFD ouverte par rapport à une transaction boursière traditionnelle est le coût de financement associé au CFD lui-même. Le coût de financement supplémentaire est de 3 % sur 80 % de la position que le broker prête au client pour effectuer l'opération. Par contre, si nous négocions directement avec des actions, nous payons un impôt de 0,5% (ce montant dépend du pays) par transaction.

Par conséquent, le point de croisement se situe lorsque les coûts de financement des CFD dépassent les économies réalisées par rapport au droit de timbre. Dans ce cas, ce point correspond à un délai d'environ 11 semaines. En d'autres termes, pour les transactions qui durent moins de 3 mois, il est économiquement plus viable de négocier des CFDs que de négocier directement avec l'action sous-jacente. Bien sûr, il s'agit d'une mesure assez simple, car il y a d'autres coûts en jeu, mais c'est une comparaison utile. Pour les transactions à court terme ou pour les transactions intrajournalières, où les coûts de financement sont nuls, les CFDs sont sans aucun doute la meilleure option.

Cependant, ce n'est pas le seul aspect que l'investisseur expérimenté doit prendre en considération. Lors de l'ouverture d'une position, que ce soit sur un titre ou un CFD, le trader doit être conscient de tous les coûts et risques associés à cette transaction. La liquidité des actions et les écarts (spreads) entre les cours acheteurs et vendeurs sont également importants. De même, une personne n'investit pas dans des devises étrangères simplement parce que ces transactions sont exonérées d'impôt, il y a d'autres points que l'investisseur évalue. Par exemple, les taux de change des devises achats / ventes sont fondamentaux dans ce cas et sont une bonne indication de la compétitivité d'un broker.

Les brokers qui négocient des CFD peuvent être divisés en deux catégories. Tout d'abord, il y a ceux qui fournissent un service "d'agence", c'est-à-dire les brokers qui couvrent tous les ordres CFD sous-jacents sur le marché au comptant et qui facturent une commission pour leurs services. Deuxièmement, nous avons des brokers qui "créent des marchés" de CFDs autour du marché au comptant sous-jacent, ils ne facturent pas de commissions pour leurs services, mais facturent un écart (spread) supplémentaire sur le prix de l'instrument sous-jacent. Tous les brokers qui négocient des CFDs réalisent une partie de leurs bénéfices en finançant les positions de leurs clients.

Dans ce cas, c'est à chaque trader d'enquêter et de décider quel type de broker convient le mieux à ses besoins. La relation est intrinsèquement différente, bien que techniquement, les CFD étant des instruments dérivés négociés sur les marchés OTC (Over The Counter), tous les brokers CFD agissent en contrepartie de leurs clients quel que soit le type auquel ils appartiennent. Toutefois, dans le premier cas, lorsque le broker couvre la totalité du marché sous-jacent, il agit en tant qu'agent pour le compte de son client, probablement par l'intermédiaire de son gestionnaire de compte habituel avec lequel le négociateur a établi une relation.

Il existe de nombreuses incitations pour obtenir le meilleur prix possible pour le client en négociant à l'intérieur du spread, car c'est l'un des aspects les plus importants pour la plupart des investisseurs intéressés par les CFDs. Le trader doit également tenir compte des autres avantages qu'il retire de l'ouverture d'un compte auprès d'un broker ; par exemple, si l'entreprise dispose de bons outils de recherche et d'analyse de marché, si elle offre des idées sur les nouvelles opportunités d'entrée sur le marché, l'analyse technique et fondamentale, les outils de formation du marché, le trading par téléphone et autres. Logiquement, les caractéristiques de la plateforme de trading sont également importantes, et le trader doit évaluer si le broker donne accès aux cotations de niveau 2 (profondeur totale du marché), s'il offre un accès au pré-marché, s'il dispose d'outils d'analyse de marché incluant des graphiques avancés et indicateurs techniques intégrés et les types d'ordres et d'exécutions offerts entre autres.

Les prix des CFD sont basés sur l'instrument sous-jacent et reflètent la liquidité sous-jacente de cet instrument. L'opérateur doit donc se demander s'il souhaite avoir accès à la meilleure liquidité pour certains instruments financiers et donc s'il est prêt à payer pour cet accès. La réputation du broker doit également être considérée avec le plus grand soin.

En ce qui concerne l'argument selon lequel les coûts d'exploitation des brokers qui ne facturent pas de commissions directes (ils facturent un écart supplémentaire par rapport au prix) sont inférieurs à ceux des brokers qui le font, cette affirmation est en fait quelque peu douteuse. En fait, les écarts varient constamment pendant la séance de marché et, à certains moments de la journée, ils ont tendance à être plus élevés par rapport aux périodes de plus grandes liquidités, de sorte que cette comparaison n'est pas fiable. Les prix offerts par les brokers qui ne facturent pas de commissions directes peuvent être très compétitifs sur des instruments sous-jacents assez liquides, ce qui est bien pour le trader qui négocie uniquement sur ces instruments. Mais dans le cas d'actifs financiers illiquides, le trader expérimenté préférera probablement un accès direct à la liquidité plutôt qu'un prix variable bidirectionnel créé autour du sous-jacent.

Le trading basé sur un système de commission fixe offre au trader un coût d'entrée fixe, tandis que dans le cas d'un trading sans commission avec un spread variable autour de l'instrument sous-jacent, une certaine incertitude est ajoutée au calcul de ces coûts. La capacité de placer des ordres à l'intérieur du spread est très importante et l'exécution efficace des transactions peut facilement compenser les frais de courtage d'un broker.

En résumé, le trader doit prendre en considération tous les aspects susmentionnés afin d'avoir une vision plus claire des CFDs qui lui permette de déterminer si cet instrument financier dérivé est approprié en fonction de son style de trading et de sa réalité financière. Pour beaucoup, les CFDs sont excellente option de placement qui complète d'autres formes plus traditionnelles d'investissement et de spéculation sur les marchés, comme les actions ou le spot forex par exemple.

Malgré de nombreuses déclarations négatives à cet égard, l'investissement sur les marchés avec un effet de levier est l'une des stratégies d'investissement qui a connu la plus forte croissance ces dernières années, tant pour les entreprises du secteur financier que pour les investisseurs individuels sérieux. Cependant, il est important que l'investisseur soit attentif au temps, à l'accessibilité financière et bien sûr à la qualité de l'investissement dans lequel il va risquer son argent. Investir avec un effet de levier convient mieux aux investisseurs agressifs qui sont prêts à prendre un degré de risque plus élevé et à accepter une volatilité plus élevée.

L'effet de levier vous permet d'amplifier les gains potentiels ainsi que les pertes comme le vérifient régulièrement des milliers de traders qui négocient des CFDs. Le plus grand piège lorsque l'on négocie des produits tels que les CFDs est d'être sur-engagé dans le trading et d'être trop agressif.

Principaux avantages des CFDs

  • Liquidité : les prix des CFD reflètent directement ce qui se passe sur le marché sous-jacent. Cela signifie que les CFDs donnent accès à la liquidité sur le marché sous-jacent, en plus de la liquidité offerte par le broker.
  • Les CFDs fonctionnent sur la base d'une marge : les CFDs sont des produits financiers à effet de levier, de sorte que le trader n'a besoin de déposer qu'un pourcentage (généralement 5-10 % pour les transactions sur actions et 1% pour les transactions sur indices) de la valeur totale de l'opération. Cela augmente les rendements potentiels et l'exposition au marché. Pour un coût similaire et généralement plus bas, le trader peut gagner 10 fois ou plus avec une transaction grâce à l'effet de levier inhérent. Cela signifie une utilisation plus efficace du capital puisqu'il n'est pas nécessaire d'investir dans la valeur totale de l'actif sous-jacent.
  • Des opérations efficaces en termes d'impôts : l'effet de levier peut également procurer des avantages fiscaux puisque les coûts d'investissement tels que les paiements d'intérêts sont généralement déductibles. De plus, au lieu de capitaliser un gain en capital potentiellement imposable sur une position boursière, un investisseur peut vendre un CFD et ainsi contrôler la façon dont le gain en capital est obtenu.
  • Faibles coûts de transaction : les opérations sur CFD sont généralement beaucoup moins coûteuses que les opérations sur actions effectuées par l'intermédiaire d'un broker spécialisé dans ces actifs financiers. De plus, le coût supplémentaire pour garder une position longue sur CFD ouverte ne comprend que le coût des intérêts que le trader doit payer alors que dans le cas d'un trading boursier traditionnel, l'investisseur doit payer une taxe qui dans certains pays atteint 0,5% (droit de timbre). Dans le cas des CFD, cet impôt n'est pas prélevé, car l'actif sous-jacent du contrat n'est pas physiquement acquis.
  • Facile à négocier en position longue ou courte : ceci permet aux traders de profiter tout aussi facilement des marchés à la hausse ou à la baisse. Parce que le trading de CFD est basé sur le mouvement de prix d'un actif financier - et n'exige pas que cet actif soit physiquement détenu - les transactions de vente sont aussi simples que l'achat et les mécanismes sont identiques. Avant l'avènement des CFD, l'ouverture d'une position courte sur une action ne pouvait se faire que par l'intermédiaire d'un broker traditionnel qui demandait des commissions plus élevées que les autres types de brokers. En revanche, les brokers CFD paient généralement des intérêts sur les positions courtes (ventes).
  • Négocier sur différents marchés financiers à partir d'un seul compte : les brokers CFD permettent d'investir sur tous les marchés financiers, les actions des différents places boursières, l'or, l'argent, le pétrole, les indices boursiers, les matières premières, les bons du Trésor, les devises, etc. Cela offre aux traders la possibilité de diversifier leurs opérations et leurs investissements à partir d'un seul compte de trading.
  • Possibilité de négocier en tout temps : de nombreux brokers offrent des heures d'ouverture prolongées à leurs clients, ce qui signifie qu'ils peuvent négocier certains instruments ou marchés comme le FTSE et le Dow même quand le marché sous-jacent est fermé.
  • Les positions courtes reçoivent des intérêts : toutes les positions courtes ouvertes sur CFD reçoivent des intérêts sur une base quotidienne tant que la position reste ouverte.
  • L'investisseur peut trader dans n'importe quelle période de temps : avec les CFDs, il n'y a pas de date d'expiration fixe.
  • La taille du contrat n'est pas fixe : le trader peut négocier n'importe quel volume, qu'il soit petit ou grand.
  • Les CFDs sont moins complexes que les options et warrants : contrairement aux options et warrants, les CFDs reflètent directement le prix et la liquidité du marché sous-jacent.
  • Les ordres stop loss et les ordres conditionnels peuvent être passés facilement : cela signifie que le trader peut utiliser des types d'ordres sophistiqués et personnalisés, par exemple si le marché atteint un certain prix, alors vous pouvez ouvrir une position d'achat avec un volume X, mais seulement après 9h00 du matin.
  • Ordres stop loss garantis : de nombreux brokers garantissent les ordres stop loss, ce qui signifie que si le prix de l'actif sous-jacent saute le stop loss en raison d'un gap, le broker garantit que le trader obtiendra le prix du stop loss et donc l'ordre sera exécuté.
  • Les CFDs vous permettent de recevoir des dividendes sur des positions longues : un trader de CFD reçoit les dividendes générés par les actions une fois qu'elles atteignent le statut ex-dividende (la date ex-dividende est celle qui détermine si une personne reçoit les dividendes, si elle a les actions avant cette date, elle reçoit les dividendes génériques), plutôt que de devoir attendre la date du paiement du dividende (parfois un mois après.). Si le trader détient une position longue avec un CFD sur actions pendant une longue période, le paiement de dividendes l'aide à couvrir les charges financières.
  • Les CFD vous permettent de couvrir des investissements dans différents instruments financiers tels que les actions : l'investisseur peut couvrir des portefeuilles d'actions, par exemple avec des positions courtes basées sur des actions individuelles, les indices boursiers ou les indices sectoriels pour éviter la vente directe des actions acquises qui composent le portefeuille de placement. De cette façon, un investisseur peut utiliser les CFDs pour couvrir des positions longues sur un titre donné en profitant de toute baisse de prix à court terme, ce qui lui permet de protéger son portefeuille contre toute baisse de prix qui pourrait survenir sur le titre et qui pourrait l'amener à fermer sa position plus tôt. Les CFDs peuvent être utilisés de la même manière pour couvrir des investissements dans d'autres types d'instruments financiers.
  • Rapports de compte en ligne et rapports quotidiens : les comptes de trading des brokers CFD permettent à leurs clients de consulter les rapports quotidiens et les rapports en ligne afin que l'investisseur puisse avoir une idée précise de ce qui se passe au quotidien avec ses transactions CFD.

Principaux inconvénients des CFDs

  • Problèmes de prix chez les brokers CFD (Teneur de marché) : les brokers (Market Maker) produisent parfois des requotes et des élargissements des spreads qui peuvent affecter l'exécution des trades.
  • L'effet de levier peut être une arme à double tranchant : le trading sur marge permet d'amplifier les gains potentiels, mais il est important de se rappeler que les pertes peuvent aussi être amplifiées, les techniques de gestion des risques sont donc essentielles.
  • Le trading de CFD est plus risqué que celui d'autres instruments financiers : bien qu'un trader n'ait pas besoin de déposer la valeur totale de son investissement grâce à l'effet de levier, il peut néanmoins perdre toute sa marge initiale plus un montant supplémentaire si le marché évolue fortement contre lui, auquel cas le trader fait face à un appel de marge dans lequel il est obligé soit d'investir plus d'argent soit de fermer ses positions avec des pertes importantes. Dans le cas de positions courtes, l'investisseur est exposé à une perte potentiellement illimitée.
  • La facilité d'accès et le faible besoin en capital peuvent conduire à une activité excessive : en raison de la facilité d'accès aux différents marchés et des faibles besoins en capital, les traders peuvent être tentés de négocier de façon excessive ce qui peut entraîner de lourdes pertes si l'on ne prend pas garde. Un trader qui fait trop de transactions peut essayer d'entrer sur le marché même dans des conditions défavorables.
  • Niveaux d'endettement inflexibles : chaque broker CFD fixe le niveau de marge applicable pour chaque marché. Le trader doit accepter ce niveau d'effet de levier et essayer de concevoir des stratégies de gestion des risques autour de ces niveaux. L'effet de levier peut être modifié si le broker le juge nécessaire, de sorte que si le broker augmente la marge requise pour ouvrir des positions CFD, le trader peut alors avoir à déposer des fonds supplémentaires pour éviter que ses positions ne soient fermées.
  • Un trader qui investit dans des CFDs sur actions n'a pas les mêmes droits qu'un actionnaire : l'investisseur ne possède pas physiquement l'actif sous-jacent, il ne possède donc aucun des droits que les investisseurs qui acquièrent des actions directement sur le marché ont (aucun droit de vote, par exemple).
  • Le trader doit être prudent avec l'instrument sous-jacent sur lequel il spécule : il existe des instruments sous-jacents tels que certains indices boursiers qui ne sont pas offerts par les brokers CFD ou qui sont coûteux pour ces sociétés en raison des frais auxquels elles sont soumises. C'est pourquoi, au lieu d'offrir ces instruments directement à leurs clients, certains brokers offrent un produit qui "reflète" l'instrument original. Pour cette raison, l'opérateur doit s'assurer qu'il négocie sur la base de l'instrument financier qu'il souhaite réellement.
  • Les positions qui restent ouvertes pendant la nuit sont soumises à des coûts de financement : ces coûts consistent en une charge quotidienne basée sur la taille du contrat et sont calculés sur la base du Libor. Les positions longues qui sont maintenues ouvertes pendant de longues périodes engendrent des paiements d'intérêts de plus en plus élevés. L'intérêt facturé sur les positions longues détenues pendant de longues périodes (+6 mois) peut réduire considérablement l'efficacité du rendement dans de nombreux cas.
  • Les CFDs ont une exigence de garantie qui signifie que les positions ouvertes sont "évaluées au prix du marché" : cela signifie que si une position se déplace contre le trader, cela réduit le solde sur son compte. S'il n'y a pas assez de solde ou de marge dans le compte pour garder les positions ouvertes qui causent des pertes, le trader sera sujet à un appel de marge, il devra déposer des fonds supplémentaires ou fermer les positions.
  • Les CFD sont des produits dérivés de gré à gré : pour cette raison, le trader doit comprendre qu'à aucun moment il ne possède l'instrument sous-jacent sur lequel le CFD est basé, il ne peut donc pas transférer sa position vers un autre broker CFD. Dans ce cas, l'investisseur ne peut traiter qu'avec le broker par l'intermédiaire duquel il a initialement ouvert la position.
  • Les investisseurs qui ouvrent une position courte sur CFDs à base d'actions peuvent être tenus de payer la valeur totale du dividende : dans le cas où un trader détient une position courte sur CFDs à base d'actions, ouverte au-delà de la date de référence (la date correspondant à 3 jours après la date du détachement du dividende), il sera tenu de payer la valeur totale du dividende.

Conclusion

En conclusion, les CFD offrent aux traders le grand avantage de pouvoir négocier avec un effet de levier sur différents marchés financiers d'une manière que d'autres produits et options d'investissement ne font pas, car ils nécessitent un capital initial très élevé. Toutefois, comme indiqué ci-dessus, il y a certains inconvénients. Il s'agit d'un instrument conçu principalement pour des opérations à court terme ou pour couvrir des investissements à long terme, domaines dans lesquels il présente des avantages évidents par rapport aux autres instruments financiers. De plus, l'effet de levier offert par les CFDs peut devenir une arme à double tranchant, surtout si le marché évolue contre les positions ouvertes par le trader.

D'une manière générale, il est important que l'investisseur soit conscient des avantages et des inconvénients offerts par les CFD avant de décider objectivement s'il s'agit d'un produit financier dont les caractéristiques sont adaptées à ses besoins.

compte démo gratuit