Pourquoi faut-il investir avec des contrats pour différence (CFD) ?

Investir avec des CFDs

Les contrats pour différence sont devenus très populaires au cours des dernières années et sont passés d'un produit financier principalement institutionnel à l'un des plus échangés parmi les investisseurs et les traders de tous types. Les CFD ont donc rapidement remplacé d'autres formes traditionnelles d'investissement sur les marchés financiers, comme les actions, en raison de leur flexibilité et de leurs coûts relativement faibles.

Par exemple, lorsqu'un investisseur achète des actions par l'intermédiaire d'un courtier traditionnel, il doit investir la valeur totale de la transaction, mais par l'intermédiaire des CFD, il est possible d'obtenir la même exposition avec moins de capitaux investis.

Ce produit financier vous permet essentiellement de négocier sur la plupart des marchés financiers avec une marge de 1% à 10%. C'est un peu comme si l'on empruntait pour investir sur le marché, ce qui a pour effet que les gains et les pertes sont multipliés par 10 (en supposant une exigence de marge de 10 %), puisqu'une augmentation de 2 % du prix de l'instrument sous-jacent correspond à un rendement de 20 % sur l'investissement initial. De même, le prix d'un CFD suit de près le prix de l'actif sous-jacent, en fait, il est difficile de voir la différence. Dans ce cas, le trader n'a pas à payer d'impôt sur le capital, mais il doit payer des intérêts sur le montant du prêt, s'il ouvre une position d'un CFD basé sur une action de 100 000 $ et que la marge requise est de 5 000 $, il doit payer un intérêt quotidien sur les 95 000 $ empruntés.

Possibilité d'ouvrir des positions longues et courtes avec des CFDs

Les CFD ont l'avantage de vous permettre d'ouvrir des positions longues et courtes. Un trader peut donc faire des bénéfices à la fois sur les marchés haussiers et baissiers. En d'autres termes, les CFD offrent une grande flexibilité.

Rendements à effet de levier

Grâce aux CFD, un investisseur peut obtenir des rendements élevés. Prenons l'exemple de l'action Apple. Supposons que vous souhaitiez acheter 500 actions Apple au prix de 130 $ chacune ; vous devriez normalement investir 65 000 $ dans la transaction si vous faites affaire avec un courtier traditionnel. Si nous pouvions vendre les 500 actions au prix de 134 $, nous réaliserions un profit de 2 000 $, ce qui représenterait un rendement de 3,1 %.

Cependant, à l'aide d'un Contracts For Difference, nous pouvons acheter 500 contrats sur le titre avec une marge de 10 % de seulement 6 500 $. Ce coût réduit est ce que l'on appelle la marge initiale. En clôturant la position à 134 $, le bénéfice serait également de 2 000 $, mais dans ce cas, le rendement du capital investi serait de 30,8 %. D'autre part, comme vous l'avez sûrement déduit, avec les CFDs, il y a aussi la possibilité de subir une perte en capital importante si le marché bouge contre la position ouverte.

Les CFD donnent accès à des milliers d'instruments financiers

Un autre grand avantage des CFDs est qu'ils vous permettent d'accéder à un grand nombre de marchés et d'actifs financiers. Par exemple, si un trader pense que les marchés en général ont ou auront une tendance négative, il peut investir dans des CFDs sur indices comme DAX allemand ou le CAC40 français, il peut également échanger des CFDs basés sur des actions individuelles quand il pense que les marchés boursiers haussiers. Et ce n'est pas tout. La baisse des taux d'intérêt interbancaires mondiaux (Libor) a rendu les opérations sur marge beaucoup moins chères que par le passé. Par exemple, détenir une position ouverte sur les CFDs basés sur les parts de marché britanniques pour une période de moins de 7 semaines est moins cher que détenir une position ouverte pour la même valeur avec des actions de la manière traditionnelle. Cependant, pendant de plus longues périodes, le coût total de l'intérêt quotidien que le trader doit payer pour avoir des positions ouvertes sur CFD l'emporte sur les économies d'impôt réalisées en négociant directement avec les actions, ce qui, dans ce cas, fait de la négociation traditionnelle avec cet instrument une meilleure option.

De nombreux traders sont attirés par le fait qu'avec les Contracts For Difference, ils peuvent négocier avec n'importe quelle taille de position, grande ou petite. Dans certains cas, l'investisseur préfère négocier des positions de volume relativement faible pour des transactions qu'il conserve pendant plus d'une journée (positions qui restent ouvertes pendant la nuit), car il peut ainsi s'éloigner de la plateforme de trading et se reposer avec moins de crainte de découvrir le lendemain que le marché lui a fait une mauvaise surprise qui a causé une perte excessive et imprévue.

Ce qui est intéressant à propos des CFD, c'est qu'ils n'ont pas de limite de temps comme les options et les contrats à terme. Le trader n'a pas à s'inquiéter de perdre la date d'expiration du produit. Dans le cas des CFD sur actions et sur indices, il n'y a pas de limite de temps, et dans le cas des CFD sur matières premières, les contrats sont automatiquement prolongés jusqu'au mois suivant. Il convient également de noter que les CFD offrent des horaires de trading confortables pour les investisseurs de n'importe quel pays (les temps sont limités uniquement par les marchés sous-jacents sur lesquels les CFD sont basés) et permettent d'utiliser des ordres stop loss (actuellement tous les brokers offrent ces ordres sur leurs plateformes de trading), réduisant considérablement le risque que les positions restent ouvertes pendant la nuit.

Les heures de trading prolongées sont très pratiques comparativement aux heures limitées présentées par les bourses locales. De nombreux instruments financiers sous-jacents peuvent être négociés par l'intermédiaire des CFDs pratiquement à tout moment, de sorte qu'un ordre stop loss peut être exécuté à 3h00 du matin si nécessaire. Ceci contribue de manière décisive à limiter les mauvaises surprises qui peuvent survenir à l'ouverture du marché.

Comment les brokers de CFD gagnent de l'argent ?

Les sociétés qui proposent des contrats pour différence obtiennent leurs bénéfices sur la base des intérêts qu'elles facturent (qui sont logiquement plus élevés que le taux de base) pour l'argent "emprunté" afin d'effectuer la transaction et d'une marge légèrement supérieure par rapport au prix de l'instrument sous-jacent. Dans certains cas (heureusement, ce n'est qu'une minorité), ils utilisent des tactiques qui pourraient être considérées comme illégales, comme les teneurs de marché qui retardent l'exécution des transactions gagnantes. Malgré cela, si le trader utilise un bon système de trading qui inclut une bonne gestion du risque, il aura une petite marge d'erreur pour ne pas perdre son argent.

Lorsqu'ils négocient sur les marchés, les courtiers qui comptent sur l'écart (le spread) comme moyen de réaliser des profits (la plupart des courtiers CFD opèrent selon ce modèle) peuvent ne pas convenir aussi bien à certains investisseurs que ceux qui offrent un accès direct au marché (ce sont des courtiers qui facturent des commissions), mais ils ont le grand avantage de leur permettre de négocier avec un effet de levier. Contrairement aux courtiers qui offrent le trading en accès direct (DMA), car ces sociétés, par l'intermédiaire des CFD, permettent de négocier des actions pendant la journée sans avoir un capital initial d'au moins 25 000 € et bien que dans de nombreux cas les spreads ne soient pas trop faibles, le trader peut opérer sur les actions des marchés financiers les plus importants. De plus, les courtiers DMA exigent une marge de 50 % à 25 % pour chaque transaction et le trader doit payer tous les types de commissions, comme les commissions de courtage et les commissions de marché.

compte démo gratuit