Español  français

Les Taux d'intérêts sur CFD et les frais de financement (SWAP)

Taux d'intérêts

Il est extrêmement important de comprendre les coûts financiers impliqués dans le trading des CFD. Bien qu'ils ne soient pas très élevés, ils peuvent s'accumuler au fil du temps, de sorte que l'investisseur doit en tenir compte lorsqu'il détermine la rentabilité d'une opération sur contrats pour différence. Ces coûts financiers résultent précisément de l'effet de levier offert par les CFD, le trader n'ayant à payer qu'une fraction de la valeur d'une position. En effet, grâce à l'effet de levier, le trader emprunte la valeur de la position au broker.

L'importance des coûts de financement dépend du style de trading. Si le trader effectue principalement des opérations de day trading (d'une durée inférieure à 1 jour) et ne maintient donc jamais de positions ouvertes pendant plus d'une journée et surtout pendant la nuit (positions overnight), alors il n'aura aucuns frais de financement à sa charge, ce qui est l'une des raisons qui font des CFD un dérivé plus approprié pour les transactions à court terme.

Dans le cas des traders qui préfèrent effectuer des opérations de swing trading, par exemple, ils gardent généralement leurs positions ouvertes pendant des périodes qui peuvent durer plusieurs jours, voire des semaines, c'est-à-dire qu'ils effectuent des transactions à moyen terme et parfois à long terme. Dans ces positions, les coûts de financement deviennent plus importants, il est donc important pour le trader de rechercher un broker qui offre un faible pourcentage ou taux de financement (swap). En général, la plupart des brokers utilisent un taux d'intérêt égal à 2% sur un taux d'intérêt standard publié quotidiennement comme le LIBOR (London Inter-Bank Offered Rate) au Royaume-Uni ou le RBS (Reserve Bank of Australia) en Australie par exemple. De cette façon, les broker calculent ce taux d'intérêt quotidiennement sur la base d'un taux de référence quotidien.

Pour les positions longues (achat) détenues à la clôture de bourse, vous devez payer un intérêt sur le montant emprunté.

Si vous fermez vos positions avant la clôture de la bourse, vous ne payez pas d'intérêts.

Pour les positions short (vente) vous percevez des intérêts.

Ces taux varient en fonction des brokers et peuvent parfois être négatifs même pour les positions short (vente).

En général, la plupart des contrats de différence ne sont pas conservés trop longtemps. Cependant, il existe des différences significatives dans les paiements de règlement pour la détention de positions CFD ouvertes au-delà de la clôture de trading lors du rollover. Les traders doivent donc examiner les conditions et modalités de détention des positions au jour le jour (Compensation pour les positions overnight).

Calcul du coût de financement (ajustements d'intérêts)

D = n x C x i /A

D = coût de financement quotidien
n = nombre d'actions
C = cours officiel de clôture
i = taux d'intérêt annuel applicable
A = diviseur annuel (365 jours)

Pourquoi faut-il payer pour conserver un trade plusieurs jours ?

Le coût de financement s'applique généralement uniquement aux positions longues. Vous devez payer des frais de financement pour les positions au jour le jour, car les CFD offrent un effet de levier. En réalité, vous ne déposez qu'une petite fraction de la valeur de marché globale de l'opération (disons 10%), ce qui vous permet de détenir des positions beaucoup plus importantes que si vous achetiez les actions directement. Ainsi, par exemple, avec un effet de levier de 10x, il faut seulement 1 000 € pour acheter 10 000 € de CFD sur actions. Vous empruntez effectivement la différence de 9 000 €, d'où les frais de financement.

Les CFD sont donc plus intéressants pour investir à court terme. Si vous souhaitez conserver les actions à plus long terme (6 mois et plus), il est préférable de les acheter directement avec un compte titre. En fait, on estime qu'au Royaume-Uni, avec les taux LIBOR actuellement très bas, un trader peut conserver un CFD pendant environ 6 mois avant que les frais de financement ne s'additionnent pour compenser les économies réalisées sur les droits de timbre et les commissions du broker. De plus, si vous achetez des CFD en utilisant, par exemple, un effet de levier de 5X et en déposant le reste de l'argent dans un compte bancaire avec un taux d'intérêt élevé, cela contribuera également à compenser les paiements d'intérêts sur vos CFD. Bien sûr, il ne s'agit que d'un exemple et vous pouvez faire beaucoup d'autres choses avec cet argent.

L'intérêt des CFD est toujours basé sur la taille totale de la transaction, quelle que soit la marge. Donc, si vous ouvrez une position CFD avec une marge de 100 % pour 20 000 € et que vous disposez de 25 000 € en espèces dans votre compte de trading, le broker vous facturera des intérêts sur ces 20 000 €. De plus, les intérêts versés augmentent à mesure que votre position grandit. Le financement est calculé quotidiennement et n'est pas basé sur le "montant que vous avez emprunté" lorsque vous ouvrez une position. C’est l’une des différences majeures entre le prêt CFD et le prêt sur marge.

compte démo gratuit