La psychologie dans le trading - Pourquoi est-elle fondamentale pour le trader ?

Psychologie du trading

On peut dire sans crainte d'exagérer que l'aspect le plus important dans le trading est la psychologie, car sans une mentalité appropriée, même la meilleure stratégie de trading finira par échouer. En fait, on peut dire sans risque de se tromper que la principale cause d'échec chez les traders débutants est l'absence d'une psychologie adéquate qui les prépare à faire face à la fois aux bons et aux mauvais moments. Il est bien connu que les marchés financiers évoluent de manière assez irrégulière et qu'il n'existe pour l'instant aucune méthodologie permettant de prévoir avec précision ces mouvements.

Le maximum auquel un trader peut aspirer est de développer une stratégie qui met les chances de son côté, disons 60% à 80%, ce qui peut être considéré comme extrêmement bon. Dans ce cas, il s'agirait d'un système qui vous permettrait de gagner entre 60 et 80 transactions sur 100, ce qui pourrait faire de vous un trader rentable. Cependant, pour cela, le trader a besoin d'une psychologie adéquate appliquée au trading qui lui permette de tirer le meilleur parti des transactions gagnantes et de réduire rapidement les perdantes. C'est vital, car les traders qui ont une bonne lecture et une bonne stratégie pour opérer sur les marchés ne sont pas rares, mais pour une raison quelconque, ils finissent par tout perdre parce qu'ils réduisent les profits rapidement et laissent courir les pertes.

C'est pour cette raison qu'il est fondamental de contrôler les émotions, qui, de l'avis des experts, représentent 70% du succès, avec une bonne gestion du risque et un bon système de trading. Une bonne psychologie est si importante qu'elle permet même aux spéculateurs ayant une mauvaise lecture du marché de gagner de l'argent et d'être rentables, comme nous le verrons ci-dessous :

Maîtriser les émotions

Sans aucun doute, le succès dépend de la façon dont nous parvenons à contrôler nos émotions. En fait, le manque de contrôle émotionnel est ce qui sépare les 10% de traders gagnants, qui reçoivent de grosses sommes d'argent, des 90% de perdants.

Ceux qui opèrent sur le marché des changes depuis un certain temps savent que le trading est un jeu assez difficile dans lequel ils doivent se battre contre d'autres opérateurs. Le trader doit aussi faire face à des inefficacités (souvent délibérément causées par le courtier lui-même), ce qui provoque un slippage des prix, qui est la différence entre le prix auquel nous voulons entrer sur le marché et le prix que nous obtenons réellement, ce qui peut laisser le trader dans une position assez compromise après avoir ouvert une position.

Il est toutefois nécessaire de préciser que le slippage n'est pas toujours causé par des défaillances du courtier, car parfois, il opère sur des marchés peu liquides et que l'exécution des ordres prend plus de temps. Si nous opérons sur un marché aussi liquide que le Forex, cela ne devrait pas se produire ou du moins pas très fréquemment.

Les courtiers et les sociétés apparentées essaient de vendre à leurs clients l'idée que les coûts de slippage sont nécessaires et font partie du prix qu'un trader doit payer pour ouvrir une position, c'est-à-dire le coût des liquidités. La réalité est que ces coûts dégressifs peuvent progressivement diminuer le capital d'un compte de trading, surtout si le trader effectue de nombreuses opérations dans un court laps de temps. Pour cette raison, il est important de rechercher des courtiers qui garantissent une exécution rapide et efficace et d'opérer sur des marchés avec beaucoup de liquidités comme le Forex. Si, par contre, vous voulez opérer sur un marché peu liquide en raison de ses caractéristiques, il est préférable d'employer une stratégie qui implique peu d'opérations.

Le fait est que chaque année, un grand nombre de personnes cherchent à investir sur les marchés financiers dans le but premier d'atteindre l'indépendance financière et de quitter leur emploi, bien que dans la plupart des cas, en raison de leur formation et de leur psychologie, elles ont un niveau de tolérance faible aux incertitudes et aux risques, caractéristiques fondamentales du marché des changes. Il ne fait aucun doute que l'aspect le plus attrayant du forex est son énorme potentiel de générer d'importants profits, bien que paradoxalement, faire de l'argent sur le marché est vital pour appliquer le principe suivant :

L'objectif n'est pas de faire de l'argent, mais de bien fonctionner.

Cela signifie que le trader doit se soucier avant tout de faire de bonnes transactions et d'oublier l'argent en jeu. Notre but doit être de fonctionner correctement et sans émotions, car si nous ne nous débarrassons pas de nos émotions, elles finissent par dominer ce qui nous fera prendre de mauvaises décisions.

La première chose que les traders débutants font est de demander combien d'argent ils peuvent gagner, mensuellement ou annuellement, afin d'avoir un chiffre de référence qui les aide à prendre la décision de quitter un travail fastidieux et ennuyeux et de se concentrer sur leur activité de trading pour obtenir une liberté financière.

Bien sûr, ce n'est pas la bonne question. Au contraire, les deux questions qu'un trader débutant doit se poser sont les suivantes :

  1. Combien d'argent suis-je prêt à perdre jusqu'à ce que j'ai un système de trading rentable à long terme ?
  2. Combien de temps suis-je prêt à passer pour me renseigner sur les marchés financiers et sur la façon d'investir avec succès ?

Planifier une stratégie et agir en fonction de celle-ci

L'opérateur qui veut réussir sur le marché doit invariablement disposer d'une planification et d'une discipline qui doivent être écrites sur un plan, qui doit être suivi militairement sans écart afin d'être appliqué correctement. Une façon d'atteindre cet objectif est de garder une trace de toutes les opérations dans un tableur. De cette façon, nous pouvons vérifier si nous suivons effectivement le plan et si celui-ci est efficace, nous vérifierons s'il est rentable ou non afin d'y apporter une modification si nécessaire. Le principal échec de la plupart des traders est d'élaborer un plan et de passer outre les règles pour une raison ou une autre. C'est une pure indiscipline qui conduit à l'échec de toute stratégie.

Pour rédiger un journal de trading, il faut inclure autant de détails que possible, car cela nous oblige à structurer notre esprit et à améliorer continuellement notre stratégie de trading. Les personnes qui ne font pas cela ne sont pas des traders, mais des joueurs de casino, toujours à essayer de voir si la chance est de leur coter. Pour élaborer le plan de trading, il faut être objectifs et honnêtes et inclure à la fois les transactions gagnantes et perdantes, car c'est seulement ainsi qu'il est possible d'améliorer les performances.

L'objectif doit être précis et basé sur du long terme, le premier objectif doit être de survivre sur une longue période. Le trader doit chercher à entrer dans le groupe des traders gagnants qui gagnent constamment et pas dans celui des traders sacrifiés qui commencent le trading sans aucune formation, et sans chercher à se libérer de leurs émotions avant d'investir.

Dans le monde des marchés financiers, le prix de chaque paire de devises, action, matière première, contrat à terme, obligation, etc., nous montre en fait l'effet psychologique total de tous les traders qui participent au marché à un moment donné. Il y a une bataille sur le marché entre ceux qui pensent qu'il va augmenter et ceux qui pensent qu'il va baisser. En plus de ces traders, vous devez inclure ceux qui se déplacent, entraînés par la cupidité et qui n'ont pas de position claire à prendre, et ceux qui sont dominés par la peur et qui ne prennent pas de décisions par eux-mêmes, de sorte qu'ils finissent par être influencés par d'autres traders, "gourous des marchés" et "analystes experts".

De cette façon, les traders qui se laissent dominer par la cupidité et la peur perdent toujours de l'argent parce qu'ils n'agissent pas intelligemment. Fondamentalement, le marché est une masse énorme d'opérateurs, qui essaient de prendre l'argent des autres en étant plus intelligents, parce que pour qu'un opérateur gagne, un autre doit perdre. Les marchés boursiers ne sont pas un environnement facile pour les traders, seuls ceux qui ont les connaissances et la psychologie adéquates peuvent y faire face avec succès.

Les raisons qui peuvent conduire une personne à opérer sur les marchés financiers peuvent être rationnelles et irrationnelles. Les raisons rationnelles incluent le désir de faire des profits et d'augmenter un capital d'investissement, tandis que les raisons irrationnelles incluent les jeux de hasard et la recherche constante d'émotions fortes. De cette manière, nous devons chercher à agir pour la bonne raison et non pas simplement à cause d'une émotion quelconque. Il est vital de contrôler nos émotions qui peuvent nous pousser à l'overtrading ou, au contraire, nous empêcher de profiter des bonnes opportunités du marché par simple peur.

Un exemple clair de l'influence de la psychologie sur le trading est les opérateurs qui travaillent pour une entreprise et qui, avec le temps, la quittent pour se consacrer au trading de façon indépendante. Généralement, ces traders qui, par peur, avidité, euphorie et panique, finissent par avoir une performance bien inférieure à celle qu'ils avaient quand ils travaillaient pour une entreprise pour un salaire fixe.

La psychologie de masse sur le marché

Il est important pour nous de comprendre qu'à moins d'être un grand investisseur, nous ne pouvons pas contrôler le marché, ce que nous pouvons faire, c'est contrôler nos émotions lorsque nous ouvrons ou fermons une transaction. Comme la plupart des traders sont de vraies personnes comme vous ou moi, la psychologie de masse a beaucoup d'applications sur les marchés boursiers, elle explique beaucoup des événements qui sortent dans les journaux financiers, tels que les grosses chutes et les hausses soudaines des marchés. Ceci peut s'expliquer par deux émotions présentes dans le psychisme humain, la peur de masse et l'avidité incontrôlée. Séparément, les humains sont intelligents, mais en masse, nous ne sommes pas différents des autres animaux. (voir notre article sur l'instinct grégaire des traders)

Selon la psychologie de masse, les humains changent radicalement quand ils sont en groupe, devenant plus anxieux et crédules. En même temps, nous nous consacrons à chercher des conseils et à laisser nos émotions guider nos décisions plutôt que notre raison. Cela peut facilement être visualisé pendant les bulles qui gonflent un marché et le font chuter. D'abord, les investisseurs s'enthousiasment et se laissent guider par des rumeurs qui les poussent à investir dans un produit ou un marché qui leur promet des profits incroyables et quand ils voient qu'ils parient à tort, ils commencent à se précipiter pour vendre et faire tomber le marché. D'autres investisseurs voient ce comportement qui sème la panique et ils suivent le même chemin, causant l'effondrement. (voir notre article le comportement de troupeau des traders)

Ce comportement de masse fait partie de nos comportements les plus primitifs, il est donc difficile à contrôler, car il fait partie de notre passé évolutif. Pour éviter cela, nous devons nous en tenir à notre stratégie en tout temps et ne pas être guidés par les rumeurs et la masse des investisseurs. Si nous voulons éviter de faire du trading en fonction des masses, nous devons agir uniquement sur la base de notre stratégie et des règles de gestion du risque pour filtrer le bruit extérieur. Cependant, pour y parvenir, nous devons faire preuve de beaucoup de discipline, ce qui se fait avec du temps et de la pratique.

Le mieux est d'être incrédule et même sceptique face à toute information venant de l'extérieur et de se concentrer d'abord sur la conservation de notre capital et ensuite sur son augmentation. Dans la plupart des cas, les traders débutants sont principalement poussés par la cupidité et la peur, ils ne pensent qu'à l'argent et cherchent à augmenter leur capital sans en prendre soin.

Si l'on prend l'exemple de la Bourse de New York, pendant la première heure d'ouverture, le mouvement des actions est plutôt erratique et de plus grande ampleur qu'à d'autres moments. C'est parce que la plupart des traders débutants entrent à ce moment-là en cherchant à profiter du début du marché et des grands mouvements. Bref, ils cherchent à anticiper le marché et, dans bien des cas, finissent par perdre gros parce que pendant cette première heure, le marché n'a pas une tendance claire. D'autre part, les professionnels attendent au moins une demi-heure avant d'entrer sur le marché lorsqu'il a une tendance plus claire et plus définie qui diminue le risque.

Le trading comme mode de vie

En tant que trader, notre travail est basé sur la recherche constante des tendances et des zones de consolidations, cette dernière étant la plus abondante, que l'on peut vérifier en regardant n'importe quel graphique de prix. Il est facile de trouver des "experts" et des "gourous du marché" qui nous montrent des graphiques et les points où nous aurions dû entrer et sortir du marché comme si c'était facile, quand la réalité est très différente. Logiquement, voir un graphique et voir les points où vous auriez pu entrer et faire une transaction gagnante n'est pas compliqué, car c'est du passé, et même une personne sans grande expérience sur le marché peut le faire. Mais trouver un bon point d'entrée et de sortie pour une transaction en direct est beaucoup plus compliqué, car le marché fait constamment des mouvements inattendus et aléatoires qui peuvent transformer ce qui semblait être une transaction gagnante en perdante.

Cela nous amène à investir dans un environnement dans lequel nous devons prendre nos décisions en fonction des probabilités et dans une atmosphère d'incertitude. Dans la plupart des cas, les gens ne soutiennent pas cette incertitude parce qu'ils ont le besoin émotionnel d'avoir raison dans leur position, alors ils finissent par prendre des mesures aussi déraisonnables que de garder les positions perdantes dans l'espoir que soudainement le marché s'inverse et finisse par leur donner raison. C'est aussi ce qui fait que ces mêmes personnes finissent par fermer prématurément leurs positions gagnantes sans avoir exploité tout leur potentiel.

Comme le trading est une activité qui peut provoquer de fortes émotions, de nombreux traders débutants se laissent emporter par des émotions comme l'euphorie, surtout s'ils commencent à gagner. Pour ces traders, négocier sur le marché, c'est comme assister à un match de football ou regarder un film, mais si vous ne faites pas attention, le trading peut devenir un divertissement très coûteux. Dans de nombreux cas, le trader novice apprend tardivement que le trading et les émotions telles que la peur et l'euphorie ne sont pas compatibles. En fait, les professionnels ont toujours la même attitude, qu'ils perdent ou qu'ils gagnent : ils ne deviennent pas euphoriques quand ils gagnent ou déprimés ou en colère quand ils perdent.

Le trader professionnel se concentre sur les bons trades et l'amélioration constante de ses compétences, pas sur l'argent qu'il gagne ou perd avec ses trades. Ces traders considèrent le trading comme une profession et non comme un simple divertissement auquel ils peuvent consacrer quelques heures par mois et en même temps gagner de grosses sommes d'argent qui leur donnent une indépendance financière.

De la même manière qu'un professionnel comme un ingénieur ou un médecin, vous devez consacrer des années de préparation, d'étude et de pratique au trading.

Résumé

Une partie fondamentale de notre succès en tant que traders est le contrôle de nos émotions, un aspect que nous devons toujours prendre en compte. Il ne sert à rien d'avoir la meilleure stratégie et le meilleur système de gestion du risque si nous ne contrôlons pas nos émotions négatives.

Les bons résultats que vous obtenez sur les marchés après avoir appris à dominer vos émotions vous permettront de rentabiliser le temps investi. En fait, la raison pour laquelle 10% des traders font de l'argent est que les autres n'ont pas de contrôle émotionnel et de discipline pour planifier leurs opérations.

En plus de contrôler ses émotions, le trader doit apprendre à gérer la taille de ses positions et leur niveau de risque afin de ne pas risquer tout son capital sur quelques transactions. Pour réussir sur le marché, nous devons avoir la bonne attitude mentale qui nous permet de faire face à un environnement en constante évolution tel que les marchés financiers. Avec une bonne psychologie, nous pouvons appliquer une méthodologie qui met les chances de notre côté (ne pas chercher un système qui n'échoue jamais parce que cela n'existe pas) et enfin appliquer des règles strictes de gestion du risque.

compte démo gratuit