español  français

Les idéologies politiques et le trading des actions en bourse

Politique et bourse

Le prix des actions en bourse est directement affecté par la politique des pays. Même les entreprises multinationales cotées en bourse peuvent être touchées par une récession ou un changement de réglementation d'un pays.

Dans cet article, nous allons jeter un coup d'oeil à certains des grands systèmes politiques et leurs impacts sur les marchés boursiers au sein de leur frontière.

 

Démocratie

Dans une démocratie, les citoyens d'une nation votent pour élire les représentants qui gouvernent le pays. En général, une démocratie est profitable aux investisseurs, car elle signifie que les droits de propriété - même ceux des investisseurs étrangers - sont susceptibles d'être respectés. Les démocraties semblent également encourager l'esprit d'entreprise, car les gens sont libres de choisir leur travail et de gagner de l'argent quand ils réussissent.

Par contre, dans une démocratie les entreprises ne sont pas toujours la priorité absolue. Les démocraties peuvent également être hésitantes politiquement et économiquement, mais elles sont étonnamment résistantes et peuvent produire des modèles économiques fertiles pour la croissance. Milton Friedman aimait souligner qu'il ne peut pas y avoir de capitalisme sans démocratie, et inversement qu'il ne peut y avoir de démocratie sans capitalisme. Il n'existe pas vraiment de démocratie pure dans le monde - en fait, il y a peu de systèmes purement politiques. Ils finissent souvent par être mélangés comme dans la social-démocratie (la démocratie du socialisme). Cependant, même un seul élément de la démocratie est perçue d'une façon positive par de nombreux investisseurs.

Socialisme

Le socialisme est un peu un collant pour les investisseurs, car dans sa forme la plus pure, la nation et ses citoyens sont propriétaires collectivement de tous les actifs. Dans la pratique, il existe des entreprises autogérées dans les pays socialistes. Dans les pays qui ont des universités gratuites ou fortement subventionnés, les entreprises bénéficient d'avantages d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée. De plus, elles ont moins besoin de fournir une couverture médicale ou des pensions à leurs employés.

Le compromis, bien sûr, ce sont les taxes élevées sur les individus et les entreprises. Ces taxes aident l'Etat à payer les programmes qui fournissent une protection à la sécurité sociale. Ce filet de sécurité peut inciter de nouvelles entreprises qui au lieu d'être encouragées par des récompenses sont animés par des risques plus faibles. Tout cela signifie que les entreprises au sein des nations socialistes peuvent être attrayantes pour les investisseurs, même si les taxes ne le sont pas.

Autocratie

Dans une autocratie, le pouvoir est détenu par une seule personne. Ce genre de pouvoir absolu peut assurer une stabilité - parfois les investisseurs aiment cela dans les économies émergentes - mais cela signifie aussi que la stabilité a un prix et une limite de temps.

Les autocraties peuvent durer des décennies, comme avec Kadhafi en Libye (1977-2011). Dans un cours de science politique, des distinctions sont faites entre les autocraties, les dictatures militaires, les régimes autoritaires et les gouvernements totalitaires, mais pour les investisseurs, ces régimes agissent tous de la même façon. Les autocraties peuvent rapidement modifier les règles du jeu pour les investisseurs étrangers de manière à servir les intérêts du dictateur.

Ces régimes sont la plupart du temps stables pendant de longues périodes, mais il est difficile pour les investisseurs d'avoir une vision à long terme dans ces régions à cause de la menace implicite de renversement ou de décès du dictateur. Par exemple en 2011, les pays du Moyen-Orient comme l'Egypte et la Tunisie ont enduré le printemps arabe, une contestation systématique de leurs dirigeants despotiques et la défense des libertés. Les troubles civils dans ce domaine ont engendrés du pessimisme parmi les investisseurs du pétrole, car les prix étaient restés relativement stables pendant ces régimes autocratiques.

Monarchie

Dans une Monarchie, le pouvoir est détenu par une seule famille, ces régimes sont généralement jugés au cas par cas quand il s'agit d'investir. Les monarchies qui existent aujourd'hui ne sont plus qu'une ombre de leurs ancêtres médiévaux. En gros, les monarchies les plus modernes conservent un rôle traditionnel ou de cérémonie qui est un bon moyen d'unifier une nation avec des vues disparates. À l'autre extrémité, pour les investisseurs, une monarchie qui contrôle effectivement une nation, comme l'Arabie Saoudite, possède les mêmes problèmes et avantages qu'une autocratie.

Communisme

Les pays communistes ne seraient même pas mentionnés dans une liste de pays à destinations des investissements, sauf peut-être pour le mariage de la Chine communiste avec le capitalisme. La Chine n'est pas communiste et elle n'est certainement pas une démocratie et ne peut-être considérée comme un pays socialiste. Ce cas unique est une combinaison d'éléments d'un régime autoritaire à tendance capitaliste. Cette stabilité politique et le potentiel de croissance a attiré les investisseurs. Une vraie nation communiste aurait fait fuir les investisseurs ; tout comme un pays fortement influencé par la religion - théocraties.

Les traders investissent dans des économies stables

En fin de compte, tout revient à la stabilité. Pour investir sur une bourse étrangère, il ne suffit pas de regarder la société, ses résultats et ses perspectives. Le trader regarde au-delà pour voir si le système politique de la nation va être un facteur de complication.

La plupart des économies du monde ont tendance à être un mélange de démocraties et d' éléments socialistes et ces mélanges peuvent augmenter ou diminuer la stabilité globale.

compte démo gratuit