Histoire des contrats de différence

CFD

Originaires des contrats à terme (futures) et des options, les contrats pour la différence ont été initialement développés au début des années 1990 par le bureau des produits dérivés de Smith New Court - une société de courtage basée à Londres qui a été rachetée par Merrill Lynch en 1995 pour un montant de 526 000 000 £. L'innovation est attribuée à M. Brian Keelan et M. Jon Wood, de UBS Warburg. Les CFD sont apparus sur le marché des swaps over-the-counter (OTC) et ont été utilisés par les institutions pour couvrir leur exposition aux actions en utilisant des stratégies de couverture contre le risque.

Initialement, le trading de CFD a permis aux hedge funds de facilement vendre à découvert sur la bourse de Londres avec un effet de levier, tout en bénéficient d'une exemption de l'impôt de droit de timbre. Avec les CFDs, les traders institutionnels et les hedge funds n'avaient plus besoin de régler leurs actions physiquement, car en pratique ces contrats n'ont pas besoin de livraison ou de réception de l'instrument sous-jacent. De cette façon, ces gros investisseurs étaient également en mesure d'éviter le processus fastidieux et parfois coûteux d'emprun des actions quand ils voulaient vendre à découvert.

Au début, les teneurs de marché (market makers) sur la bourse étaient les seuls participants du marché autorisés à vendre à découvert des actions cotées. Ces market makers ont alors proposés les CFDs en tant que produits OTC aux investisseurs institutionnels. Les contrats pour la différence étaient seulement disponibles pour les grandes sociétés, mais au début des années 1990, ils sont devenus populaires avec les hedge funds qui voulaient profiter des hauts et des bas du marché boursier.

Vers la fin des années 1990, les contrats de différence ont été proposés aux traders particuliers et au marché de détail par Intercommodities Gerrard & National Intercommodities (GNI - qui fait maintenant partie de la Man Group plc). GNI a proposé à ses clients des produits CFD et un système de trading novateur qui a permis à des clients privés de spéculer via Internet directement sur le London Stock Exchange. Le marché du trading de contrats pour différence au détail c'est alors fortement développé au Royaume-Uni.

Les traders pour compte propre, les gestionnaires de fonds et les institutions étaient désormais en mesure de négocier directement sur le London Stock Exchange en profitant des mêmes avantages que les traders institutionnels. Tous les investisseurs sont maintenant sur un pied d'égalité, les grandes institutions et les traders se sont vite rendu compte que le véritable avantage des CFDs n'est pas l'exemption du droit de timbre, mais la capacité de trader avec un effet de levier à la hausse comme à la baisse.

Le trading de CFD est en très forte expansion depuis 1990, ils devraient devenir le support de choix pour la majorité des traders mondiaux au cours de la prochaine décennie. Les CFD sont des outils d'investissement initialement mis en place au Royaume-Uni et en Australie, mais ils sont maintenant disponibles dans 16 autres pays. Une étude sur le marché réalisée en janvier 2011 a révélée qu'environ 1.300 milliards € de chiffre d'affaires au Royaume-Uni est lié au trading de CFD.

Les contrats pour la différence sont de plus en plus populaires auprès des investisseurs privés qui peuvent bénéficier des avantages du trading sur marge et de la capacité à gagner de l'argent en pariant sur la baisse ou sur la hausse de la bourse et du forex. Cette flexibilité inhérente au contrats de différence a contribué à la croissance rapide de l'offre destinée aux investisseurs privés. De plus en plus de broker forex ajoutent les CFDs à leurs offres de produits.