Bourse : définition du dividende en actions

dividendes actions

Si vous possédez des actions d'une société, vous pouvez, de temps à autre, recevoir un dividende sur ces actions. C'est vrai, certaines sociétés cotées en bourse distribuent une partie de leurs bénéfices aux actionnaires. Cela s'appelle un dividende en actions.

Pour certains spécialistes de la bourse, les dividendes des actions ne sont pas remarquables pour ce qu'ils représentent en volume. Pour de nombreux investisseurs, cependant, cela signifie un revenu régulier d'argent. Un complément, par exemple, à une pension.

Il est également vrai que peu d'entreprises versent des dividendes. Les détenteurs doivent savoir qu'avant de pouvoir recevoir une part des bénéfices, ils doivent remplir certaines conditions en tant qu'actionnaire.

Dans cet article, nous parlerons des dividendes en actions, de la manière dont l'investisseur doit s'y prendre pour les percevoir et des conditions à remplir.

Qu'est-ce qu'un dividende en actions ?

Même si cela peut sembler évident pour nos lecteurs, il n'est jamais inutile de rappeler quelques notions. Si vous possédez des actions d'une société cotée en bourse, vous possédez une action de cette société. Cela signifie que vous avez le droit de bénéficier d'une part des bénéfices générés. Lorsque ces bénéfices sont distribués, il s'agit d'un dividende en actions.

Toutefois, il est important de noter que toutes les entreprises ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires. Vous devez également tenir compte du fait que pour exercer le droit de recevoir des dividendes, vous devez remplir certaines conditions.

La décision de distribuer les bénéfices d'une période sous forme de dividendes est une décision du conseil d'administration représentant les actionnaires. Le conseil d'administration peut décider de distribuer une partie, la totalité ou aucun des bénéfices. En général, les entreprises en croissance ne distribuent pas les bénéfices réalisés, mais préfèrent les réinvestir. Dans ce cas, les investisseurs bénéficient d'une augmentation de la valeur du marché.

Les fonds communs de placement et les ETF qui ont dans leurs portefeuilles des actions versant des dividendes peuvent distribuer des dividendes à leurs investisseurs.

Un dividende en actions peut être distribué une fois par an, semestriellement ou trimestriellement.

Pourquoi toutes les entreprises ne versent-elles pas des dividendes ?

Avant d'investir dans les actions d'une société, les investisseurs doivent être clairs sur leurs objectifs, le risque qu'ils sont prêts à prendre et d'autres facteurs.

Il existe des sociétés qui ne distribuent pas leurs bénéfices sous forme de dividendes en actions. Ce sont des entreprises en pleine croissance. Ils choisissent de réinvestir leurs bénéfices dans l'amélioration des opérations. C'est l'exemple des entreprises technologiques.

Les investisseurs qui choisissent ce type d'actions seront récompensés par une croissance de la valeur du marché. Ils peuvent, après un certain temps, vendre ces actions à un prix supérieur au prix d'achat.

Les sociétés qui versent leurs bénéfices sous la forme d'un dividende en actions sont de grandes entreprises bien établies dont les bénéfices sont plus ou moins prévisibles. Ils choisissent de récompenser les actionnaires par des dividendes réguliers.

Un bref aperçu montre que les entreprises qui versent des dividendes appartiennent à ces secteurs :

  • Banques et secteurs financiers
  • Sociétés pétrolières et gazières
  • Produits pharmaceutiques et soins de santé
  • Produits de base

Un fait essentiel. Les dividendes peuvent être payés en espèces ou par la livraison de nouvelles actions aux investisseurs.

Dates à considérer pour les dividendes en actions

Le paiement des dividendes en actions doit suivre un calendrier très strict. Il met en évidence un certain nombre de dates à prendre en compte par l'investisseur. Ces dates déterminent quels sont les détenteurs d'actions ayant le droit de recevoir les dividendes.

Date d'annonce : Dans le cadre du calendrier, les dividendes sont annoncés à cette date. En outre, le calendrier complet est publié avec le reste des dates associées.

Date d'ex-dividende : Il s'agit d'une date très importante dans le calendrier. Il s'agit d'une date d'éligibilité. Seuls les investisseurs qui ont acheté des actions jusqu'au jour ouvrable précédant la date de détachement du dividende auront le droit de recevoir le dividende en actions.

Date limite ou date d'enregistrement : à cette date, le conseil d'administration détermine quels sont les actionnaires qui ont le droit de recevoir les dividendes autorisés par le conseil.

Date de paiement : Enfin, il s'agit du jour où les montants correspondant au dividende en actions seront crédités sur le compte des actionnaires.

Quel est l'impact du dividende en actions sur le marché ?

Lorsqu'une entreprise annonce qu'elle va distribuer des bénéfices et qu'elle publie le calendrier, l'action suit un chemin intéressant en termes de prix.

D'une part, une distribution de bénéfices est une déclaration selon laquelle la société se porte bien. Les bénéfices sont une donnée et les investisseurs recevront une partie de ces bénéfices. En revanche, le versement d'un dividende en actions implique une sortie d'argent des caisses de l'entreprise.

Dans un premier temps, l'annonce peut déclencher l'enthousiasme des nouveaux investisseurs. Ils chercheront à acquérir des actions avant la date de détachement du dividende. Le prix de l'action est susceptible d'augmenter sur le marché boursier.

Après la date d'éligibilité, l'enthousiasme retombe. Le cours de l'action peut retomber aux niveaux antérieurs à l'annonce.

La distribution de dividendes en actions est un facteur de confiance pour les investisseurs. Si la société lance une nouvelle émission d'actions, cette confiance se traduit par un intérêt accru de la part de nouveaux acquéreurs.

En même temps, le dividende en actions signifie un revenu en espèces non imposable pour l'investisseur.

Ce n'est pas le cas lorsque l'investisseur vend ses actions et réalise un bénéfice sur la différence entre l'achat et la vente. Ceux-ci sont taxés.

La distribution de dividendes en actions peut, pour les analystes de marché, avoir plusieurs interprétations. La distribution régulière de dividendes, surtout s'ils sont élevés, témoigne de la bonne santé de l'entreprise. On peut toutefois en déduire que l'entreprise n'a pas, du moins pour l'instant, de projet d'expansion. Il faudrait pour cela affecter une partie ou la totalité des bénéfices à ces nouveaux défis.

Différences avec les dividendes des fonds

Les dividendes versés par les fonds communs de placement ou les ETF méritent un article distinct, que nous fournirons bien sûr à nos lecteurs.

Dans le cas des dividendes versés par les fonds, il existe des différences par rapport aux dividendes en actions.

La première chose à retenir est que ces fonds sont basés sur la valeur nette d'inventaire (VNI) d'un fonds. Ils perçoivent des revenus sur leurs investissements provenant de différentes sources, qu'ils distribuent ensuite sous forme de dividendes aux investisseurs.

Par exemple, un fonds qui base son portefeuille d'investissement sur des obligations distribue régulièrement des revenus provenant des intérêts perçus sur les obligations. Ici aussi, elle peut distribuer la totalité des revenus, ou seulement une partie, en réinvestissant le reste.

Les fonds qui détiennent des actions dans leur portefeuille distribuent des dividendes. Il s'agit de dividendes sur des actions détenues dans leurs portefeuilles. Un autre moyen consiste à distribuer le produit de la vente des actions aux investisseurs. Dans ce cas, le fonds distribue des dividendes, mais réduit en même temps ses avoirs. Cela affecte la VNI.

Vous pouvez apprendre à investir de manière professionnelle et choisir le type d'actions qui correspond le mieux à votre plan d'investissement. Formez-vous en ouvrant gratuitement un compte de démonstration auprès d'un broker CFD.

Brokers Plateformes Notre avis Site officiel
AvaTrades MetaTrader 4 et 5
AvaOptions
Avis AvaTrade Site AvaTrade
XTB xStation 5 Avis XTB Site XTB
Admiral Markets MetaTrader 4 et 5 Avis Admiral Markets Site Admiral Markets
PepperstoneMetaTrader 4 et 5
cTrader, TradingView
Avis PepperstoneSite Pepperstone
XM MetaTrader 4 et 5 Avis XM Site XM

Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs. 74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD.