espa˝ol  franšais

Qu'est-ce que le Bitcoin ? Guide pour les débutants

Le Bitcoin a une histoire riche en termes d'origine, la devise numérique a été officiellement créée en 2008 avec la publication de son livre blanc, mais ses origines remontent bien au-delà.

Tout d'abord, il y a eu des tentatives pour faire d'autres cryptocurrencies et registres. Par exemple, B-Money et Bit Gold sont deux des précurseurs du Bitcoin qui n'ont jamais vraiment vu le jour. Il y a également eu certains e-protocoles créés par divers individus qui ont servi de base au Bitcoin.

Cependant, tout au long des années 2000, une bête différente a été développée. Le 18 août 2008, Bitcoin.org a été enregistré en tant que nom de domaine. En octobre de la même année, un document intitulé "Bitcoin : un système électronique Peer to Peer" a été publié par une entité utilisant le nom "Satoshi Nakamoto". Le réseau est alors devenu une réalité le 3 janvier 2009, lorsque Satoshi Nakamoto a extrait le “genesis block” qui a été récompensé avec 50 bitcoins.

Qui est Satoshi Nakamoto ?

L'identité de l'énigmatique Satoshi Nakamoto est un mystère. Le nom est évidemment un pseudonyme, mais personne ne semble savoir exactement l'identité de cette personne. Par exemple, Craig Steven Wright a déclaré qu'il était l'inventeur de la monnaie, mais il y a beaucoup de scepticisme à l'égard de cette affirmation. Wright est un informaticien australien et un entrepreneur qui a montré un vif intérêt dans le développement des crypto-monnaies. Nick Szabo et Dorian Nakamoto ont également été nommés en tant que créateurs potentiels de la monnaie.

La véritable identité de Satoshi est donc inconnue et la monnaie a probablement été créée en équipe.

Qu'est-ce que le Bitcoin exactement ?

Le Bitcoin a été créé pour être une monnaie décentralisée qui fonctionne comme une forme de "monnaie numérique". Elle peut être utilisée instantanément et anonymement pour effectuer des transactions en ligne et dans d'autres contextes numériques. Une monnaie décentralisée est une monnaie qui n'a pas d'organisme de réglementation central qui la surveille, elle est indépendante. Ainsi, il n'a pas d'autorité centrale.

En outre, elle est censée fonctionner de manière alternative aux autres devises, elle élimine l'intermédiaire et réduit la dépendance vis-à-vis des grandes institutions financières centralisées et des entreprises de traitement des paiements.

Le Bitcoin a été créé pour permettre aux gens de sécurisé et stocker leurs fonds et d'envoyer ou de recevoir des transactions sans passer par un tiers. En théorie, cela protège les données personnelles et réduit les coûts (bien que ces fonctionnalités aient été fortement remises en question).

Le Bitcoin contourne tous les concepts des banques et du crédit, à la place, la monnaie est traitée de manière sécurisée en "blocs" de transactions, sur la base du réseau blockchain pour assurer le maintien de l'intégrité de la monnaie. Ces transactions sont plus sécurisées que d'autres, car elles sont validées par un algorithme de signature numérique à courbe elliptique. Cette signature n'est pas très différente des signatures sur les chèques, mais elle est mathématiquement vérifiable et ne peut être falsifiée, les clés privées des utilisateurs agissant comme moyen de signature de ce chèque hypothétique.

La seule faille majeure dans le code de la crypto-monnaie a été repérée en 2010, ce qui a soulevé des inquiétudes quant à sa sécurité. Un utilisateur a effectivement pu créer une transaction en Bitcoins lui permettant de générer autant de bitcoins que possible. Cette faille a toutefois été corrigée rapidement et la transaction a été effacée du registre tenu par la société.

Comment fonctionne la Blockchain ?

Le réseau Bitcoin fonctionne avec un algorithme Proof-of-Work. Cet algorithme permet de créer de nouveaux Bitcoins et de confirmés les transactions avec un processus connu sous le nom de minage.

La blockchain est pratiquement imperméable aux cyber-attaques qui affectent souvent les entités centralisées : déni de service, ainsi que les spams et autres attaques potentiellement malveillantes. Il est également incroyablement difficile de falsifier des transactions sur le réseau Bitcoin.

Un utilisateur doit être capable de comprendre ce qu'est une fonction de hachage dans ce contexte, étant donné sa complexité. Cette fonction permet de mapper n'importe quel type de donnée pour n'importe quel type de raison. Si elle est correctement sécurisée, elle ne peut pas être différenciée d'une fonction aléatoire dans une situation donnée.

Avec le "Proof of Work", l'individu choisi pour confirmer une transaction est généralement l'individu ayant le plus de "puissance de hachage" (puissance de calcul). Il utilise son pouvoir de hachage pour résoudre des équations complexes ; une fois qu'une réponse est découverte, un "bloc" (un petit groupe) de transactions est confirmé. Cela se produit généralement à un taux de 3-4 transactions par seconde. En échange de leur travail, les mineurs reçoivent des récompenses sous forme de jetons BTC.

Si cela est fait correctement et que les aspects cryptographiques corrects sont appliqués, alors la solution devrait être trouvée en appliquant la méthode de la "force brute" qui teste toutes les combinaisons possibles jusqu'à ce que la bonne réponse soit trouvée.

Ce système a été efficace jusqu'à présent, mais il faut aussi noter qu'il consomme une grande quantité d'énergie. Pour illustrer ce point, la grande majorité des pays d'Afrique consomment moins d'énergie que le réseau minier du Bitcoin.

Une alternative au Proof of Work, l'algorithme Proof of Stake, limite la quantité de monnaie que l'on peut utiliser dans un espace de temps donné. Ce système n'est pas utilisé par le Bitcoin, mais pour d'autres monnaies comme le Blackcoin ; ce système permet à un individu de contourner des problèmes tels que la grande consommation d'énergie qui accompagne le Proof-of-Work, et de créer une méthode plus écologique et économe en énergie pour exploiter le Bitcoin. Cependant, cet algorithme n'est pas aussi populaire que le Proof of Work.

Problèmes avec le réseau Bitcoin

Le réseau Bitcoin, en dépit de ses nombreuses forces, a quelques problèmes à résoudre. Les deux principaux problèmes sont associés aux frais élevés et les possibilités d'évolutions du Bitcoin.

Le réseau Bitcoin a connu un nombre croissant de transactions ces dernières années, ce qui a mis le réseau sous pression. En d'autres termes, il y a simplement trop de transactions que les réseaux doivent traiter dans un délai raisonnable. Sur le plan pratique, cela signifie que les transactions peuvent prendre des heures et être extrêmement coûteuses.

Les banques et PayPal facturent parfois des frais élevés pour le traitement d'une transaction, mais ils sont nettement inférieurs aux frais du système Bitcoin. Au fil des années, les frais ont continué à augmenter ce qui a rendu le réseau moins efficace pour les utilisateurs et a conduit à de nombreux problèmes.

Il est également évident que les frais varient en fonction de la taille d'une transaction, ce qui signifie que les utilisateurs ne peuvent jamais être sûrs de ce qu'ils paient réellement ; la taille de la taxe varie également en fonction de l'échange qui est utilisé dans un scénario particulier. Les frais variables peuvent également être appliqués à des termes variables qui contribuent à créer de l'incertitude compte tenu de la situation et de la façon dont un aspect particulier peut fonctionner.

Cela signifie également que les transactions ne peuvent pas être confirmées dans un court laps de temps, en particulier par rapport à des services tels que Visa et PayPal. Il faut beaucoup de temps pour terminer une transaction, ce qui est frustrant pour les utilisateurs et rend l'ensemble du réseau peu pratique pour un usage quotidien. La confirmation d'une seule transaction peut durer de quelques minutes à quelques heures (voire plus, dans certains cas extrêmes).

En outre, si l'on décide de miner la monnaie (c'est ainsi que les transactions sont confirmées et que de nouveaux Bitcoins apparaissent), la personne est confrontée à un large éventail de problèmes qui peuvent survenir. Il faut beaucoup de temps et beaucoup d'énergie pour exploiter la monnaie, et l'exploitation minière est uniquement rentable si vous possédez un équipement coûteux. La difficulté minière de Bitcoin a été conçue pour augmenter au fil du temps, les transactions prennent donc une quantité croissante d'énergie et de hashpower (puissance de calcul) à confirmer.

Le réseau Bitcoin a également lutté pour que les utilisateurs puissent utiliser leurs Bitcoins pour effectuer des achats. Il n'existe pas beaucoup de méthodes de paiement qui sont prêtes pour la monnaie, laissant les utilisateurs limités à ce qu'ils peuvent faire avec leurs Bitcoins. La monnaie elle-même n'est pas acceptée dans de nombreux endroits et parfois il y a des restrictions sur la façon dont elle peut être utilisée. Cela signifie que l'objectif principal du Bitcoin, qui est une monnaie, est sévèrement miné par la logistique. En effet, on ne peut pas dire qu'il fonctionne comme de "l'argent numérique" qu'il était censé être à l'origine.

Ces limitations devront être résolues à long terme pour que la devise continue sa croissance et évolue vers quelque chose qui pourra être considéré comme un concurrent sérieux pour les transactions financières. Si ces problèmes ne sont pas résolus, il serait peu logique pour quiconque d'utiliser le Bitcoin autrement que comme une réserve de valeur à long terme qui en plus pourrait être une pratique risquée.

La valeur du Bitcoin

Une caractéristique majeure du Bitcoin au cours de son existence a été les fluctuations sauvages de son prix. Il a connu une augmentation astronomique de sa valeur depuis sa création, mais il a également subi des pertes importantes au cours des derniers mois.

cours du Bitcoin

Au moment d'écrire ces lignes, la valeur du Bitcoin était d'environ 6716 $, ce qui est bien inférieur aux 10 000 $ en novembre 2017. La chute de la valeur du Bitcoin s'est produite en raison de diverses nouvelles au cours de l'année, comme le fait que 80% des Bitcoins existants ont déjà été extrait, ou le piratage de l'Exchange Coincheck. Il est clair que la valeur du Bitcoin fluctue énormément.

Cela affecte également d'autres crypto-monnaies, car le prix de Bitcoin tend à influencer la performance des autres monnaies numériques. La chute épique du Bitcoin a été ressentie dans tous les marchés des crypto-monnaies. La capitalisation boursière totale de toutes les crypto-monnaies a chuté avec celle du Bitcoin.

Capitalisation des crypto-monnaies

Où peut-on utiliser des Bitcoins ?

Le Bitcoin peut être utilisé dans de nombreux endroits avec un éventail large d'utilisations pour de nombreux individus. Ces derniers temps, le désir d'utiliser des Bitcoins comme une forme d'argent numérique a diminué à bien des égards, il n'a pas le même attrait que par le passé. Cela étant dit, il existe encore de nombreuses méthodes pour utiliser des Bitcoins qui peuvent être trouvées ci-dessous.

Le Bitcoin peut être utilisé pour les cartes-cadeaux de divers endroits comme Gyft ou eGyfter ; Certains commerçants offrent des réductions aux utilisateurs qui utilisent ces cartes-cadeaux.

Les sites Web comme Expedia utilisent également la devise pour voyager, ce qui est particulièrement utile pour ceux qui cherchent à planifier leurs préparatifs de voyage. Compte tenu de la taille de l'entreprise, cette option est particulièrement impressionnante. Le Microsoft App Store est un autre lieu important qui accepte Bitcoins, poussant encore plus loin la légitimité de la monnaie.

Il y a de nombreuses autres façons d'utiliser le Bitcoin, et il y en aura probablement plus à l'avenir. Un aspect clé de cette monnaie réside également dans le commerce du BTC contre d'autres monnaies importantes telles que l'Ethereum.

Trading du Bitcoin