Les types de contrats pour différence (CFD)

CFD Trading

Dans cet article, nous allons expliquer quels sont les principaux types de contrats pour différence en fonction du marché qu'ils utilisent comme actif sous-jacent.

Les contrats pour différence peuvent être utilisés pour négocier une grande variété d'instruments financiers, en fonction de l'accès du broker CFD à l'éventail toujours croissant des marchés financiers disponibles et des cours actualisés de ces marchés sous-jacents. Ainsi, les principaux types de marchés ou d'instruments pour le trading des CFD sont aujourd'hui les suivants :

  • Forex (Marché des devises).
  • Valeurs des principales places boursières des États-Unis, d'Asie, du Royaume-Uni et d'Europe.
  • Indices boursiers tels que Dow Jones, NASDAQ, FTSE, Nikkei, DAX, CAC, etc.
  • Matières premières : or, argent, platine, les ressources énergétiques comme le pétrole et le gaz naturel, les ressources agricoles telles que les céréales, la viande, le coton, le soja, etc.
  • Les secteurs industriels tels que les banques, le pétrole et le gaz, les entreprises technologiques, etc.

Les CFDs basés sur les matières premières

Pour de nombreux investisseurs, le terme "matière première" est étroitement lié au marché des contrats à terme puisque, traditionnellement, ce dérivé est utilisé pour spéculer avec ce type d'instruments. Toutefois, le trading des matières premières par le biais des CFDs présente certains avantages pour le spéculateur. De nombreux CFD sur matières premières utilisent le marché à terme comme sous-jacent plutôt que la matière première elle-même. Cela signifie qu'il y a une date d'expiration associée au sous-jacent qui peut être gérée par le broker de deux façons : d'abord il peut prolonger la période contractuelle du sous-jacent au mois suivant (rollover), ou il peut liquider le contrat existant en espèces et offrir au client la possibilité d'en ouvrir un nouveau le mois suivant en remplacement.

Contrairement aux futures (contrats à terme), avec les CFDs, le trader n'a pas la possibilité de recevoir physiquement la matière première sous-jacente, car le contrat est toujours réglé en espèces. De plus, les CFDs ont besoin de moins d'argent pour ouvrir une position, car les pourcentages de marge sont généralement inférieurs aux futures et le trader n'a pas besoin de prendre la taille de lot standard des contrats futures. Enfin, il n'y a généralement pas de commissions (cela dépend bien sûr du broker), car dans la plupart des cas, le broker réalise son profit avec le spread entre le cours acheteur et le cours vendeur.

Les CFDs basés sur l'or

Compte tenu de l'intérêt croissant pour l'or en tant qu'instrument d'investissement en raison des crises financières, les CFD sur l'or offrent aux traders un moyen de spéculer sur le prix de l'or plutôt que d'investir directement dans les mines et l'exploration. Selon le broker, l'investisseur peut choisir de négocier des CFDs sur la base du prix au comptant de l'or ou des CFDs sur la base du prix à terme de l'or. La taille standard d'un contrat CFD en or peut être de 10 onces ou 100 onces et la marge peut être aussi petite que 3% de la valeur totale de la transaction et même moins.

Le seul inconvénient du trading de CFD sur l'or par rapport à l'achat et à la détention d'or physique est que dans le premier cas, l'investisseur doit payer un taux d'intérêt journalier (bien que cet intérêt ne soit pas trop élevé), de sorte que le trader doit mesurer adéquatement le moment où il investit son argent dans des CFD sur l'or afin que cela coïncide avec un mouvement du marché qui peut lui procurer un profit. Toutefois, avec les CFD, l'investisseur n'a pas à faire face à des inconvénients liés à la sécurité ou au stockage du produit.

Les CFDs basés sur le pétrole

Le pétrole est sans aucun doute l'un des préférés des investisseurs et des spéculateurs. La volatilité des marchés pétroliers offre de multiples opportunités pour l'investisseur actif de réaliser des profits. Non seulement les prix varient en fonction de l'offre et de la demande en raison de pénuries perçues ou d'une offre excédentaire, mais ils fluctuent aussi selon les saisons.

Dans ce cas, un trader peut acheter des CFDs basés sur le pétrole qui sont négociés sur le marché de New York (NYMEX) ou des CFDs basés sur le pétrole brut Brent qui sont négociés sur l'Intercontinental Exchange (ICE). Habituellement, ces CFDs sont basés sur 100 barils de pétrole et le taux de marge pour ce type de matière première est généralement de 3% bien que cela puisse varier selon le broker.

Les CFDs basés sur le gaz naturel

La plupart des gens pensent au pétrole lorsqu'ils envisagent de spéculer dans le secteur de l'énergie, mais le gaz naturel a tendance à être moins volatil et plus prévisible. La plupart des brokers qui négocient ce produit dérivé offrent des contrats pour différence basés sur le gaz naturel qui sont négociés sur les marchés américain et britannique. Les CFD sur le gaz naturel utilisent généralement le marché à terme comme sous-jacent, contrairement au pétrole.

Comme indiqué plus haut, l'utilisation des CFD pour négocier sur le marché des futures permet au trader de ne pas être limité aux grandes tailles de lots requises pour le trading des futures et, en outre, les taux de marge requis sont souvent inférieurs, ce qui les rend plus appropriés pour l'investisseur. Ces deux situations rendent le trading avec des CFDs basés sur le gaz beaucoup plus accessible que le trading avec des contrats à terme sur la même matière première.

Les CFDs sectoriels

Les CFD vous permettent de profiter de n'importe quel secteur économique ou industriel en pleine croissance, où que vous soyez dans le monde. La possibilité de négocier des CFDs à découvert (vendre) vous permet également de profiter d'un secteur économique en déclin.

Avec les CFD sectoriels, l'investisseur procède à une évaluation globale de l'économie, ce qui lui permet de choisir une industrie ou un secteur comme la technologie, l'énergie ou la santé qui connaît une croissance solide ou un fort déclin et qui offre donc une bonne opportunité de négocier avec ce type de dérivés. Cela permet au trader d'économiser du temps et des efforts dans l'analyse des actifs financiers individuels (actions, matières premières, paires de devises, etc.), car il n'a qu'à étudier les perspectives économiques globales pour sélectionner les domaines qui présentent le plus grand potentiel de générer des profits. De plus, avec les CFD sectoriels, l'investisseur bénéficie d'une diversification automatique, ce qui réduit la volatilité par rapport aux actifs individuels.

Le seul inconvéniant c'est qu'ils ont généralement un spread plus élevé par rapport aux CFDs plus traditionnels, tels que les CFDs à base d'actions par exemple. Si un trader considère un secteur dominé par une ou deux grandes entreprises, il peut être plus économique d'investir dans des CFDs basés sur ces actions individuelles que d'investir dans des CFDs sectoriels.

Les CFDs basés sur l'inflation

Les traders de CFD ont aujourd'hui la possibilité de négocier et de gagner de l'argent avec des CFDs basés sur l'inflation britannique et européenne. Dans la plupart des cas, les brokers qui offrent ce type de CFD à leurs clients autorisent la spéculation sur la base des données de l'indice des prix à la consommation ou IPC du Royaume-Uni (l'IPC est couramment utilisé comme mesure de l'inflation du pays, notamment la variation annuelle en pourcentage.) et du taux d'inflation européen donné par les indices des prix à la consommation harmonisés de la zone euro (IPCH).

Si un investisseur s'inquiète de la dévaluation de son portefeuille de placements en raison de la hausse rapide de l'inflation, il peut utiliser ces CFDs comme couverture pour éviter de lourdes pertes.

compte démo gratuit