Les CFDs comparés au trading des actions

CFD bourse

Les contrats pour différence (CFD) permettent aux investisseurs d'ouvrir des positions longues (achat) et courtes (vente) sur une grande variété d'actifs financiers et, contrairement aux contrats à terme standardisés, ils n'ont pas de période d'échéance ni de taille de contrat. En termes pratiques, l'investissement dans des actions par le biais de CFDs offre des opportunités de revenu (ou de perte) similaires au trading boursier traditionnel.

Le trading de CFD est en effet similaire au trading boursier traditionnel avec quelques différences importantes. En fait, dans les deux cas, le trader négocie sur la base du cours actuel de l'action et paie une commission qui est calculée en pourcentage de la valeur totale de la transaction. L'une des plus grandes différences est que lorsque l'investisseur négocie des CFDs, il ne peut pas détenir l'action qui constitue l'actif sous-jacent de l'instrument dérivé. Par exemple, si un trader négocie des CFDs basés sur Google ou Microsoft, il spécule en fait sur la différence entre le prix d'entrée et le prix de sortie de la transaction. Il ne possède jamais vraiment les actions - il parie simplement que le cours des actions va monter ou baisser sur le marché. Une autre différence importante est que dans le cas des CFD, l'investisseur n'a pas à payer la valeur totale de la position (la valeur des actions), il doit seulement investir une marge initiale qui peut être aussi faible que 1% de la valeur de transaction pour les actifs les plus liquides.

Les CFDs comme produits dérivés

Si nous parlons de la famille des produits financiers dérivés, les CFDs proviennent de la branche à laquelle appartiennent les Futures et les Options. On peut dire que le parent le plus proche des CFDs est le spread betting qui fonctionne selon des principes similaires dans le sens où le trader opère avec une marge et peut tout aussi facilement ouvrir des positions longues et courtes. Cependant, en termes d'argent et d'expérience, il y a un obstacle de plus haut niveau pour commencer à négocier des CFD.

Un CFD est un investissement virtuel basé sur la marge. Il s'agit essentiellement d'un contrat entre le broker CFD et le client pour simuler les flux de trésoreries qu'un investisseur recevrait ou devrait payer s'il achetait ou vendait un certain montant d'un actif financier.

Ces produits dérivés constituent un élément de base des marchés financiers institutionnels depuis plusieurs années, mais ils sont maintenant accessibles aux investisseurs privés et constituent l'un des domaines financiers qui connaissent la croissance la plus rapide.

Il existe trois principaux flux de trésoreries liés aux opérations traditionnelles sur actions : la différence entre le prix d'achat et le prix de vente, le dividende (s'il y a lieu) versé pendant que la participation est détenue et les intérêts sur le capital requis pour le paiement des actions. Les CFDs transfèrent contractuellement ces flux de trésoreries au client ou à partir de celui-ci.

Comme les autres produits dérivés, les CFD sont conçus pour les investisseurs qui cherchent à profiter des mouvements du marché d'un actif financier sous-jacent, mais qui ne requièrent aucun droit de propriété. Ainsi, dans le cas des CFD sur actions, les traders n'ont pas le droit de vote, mais parce qu'ils ne sont pas propriétaires des actions, cela signifie également qu'ils n'ont pas à payer le droit de timbre.

La marge est un moyen plus efficace d'utiliser le capital, car le trader n'a qu'à fournir un petit pourcentage de la valeur de la position pour effectuer une transaction CFD, tout en maintenant une exposition totale au marché. De cette façon, il peut augmenter le retour sur son investissement. C'est ce qu'on appelle l'effet de levier.

Toutefois, il ne faut jamais oublier que le corollaire évident de ce type de transactions avec un effet de levier est que les pertes sont également amplifiées. Les CFDs utilisent un effet de levier et pour cette raison, ils peuvent être très risqués, ils devraient donc uniquement être utilisés par des traders qui ont l'expérience et les ressources pour négocier correctement ces types d'instruments financiers.

Le trading de CFD n'est donc pas adapté à tous les investisseurs. Il est important de comprendre les risques et d'évaluer honnêtement si nous pouvons nous permettre de perdre ce montant compte tenu de nos ressources financières et de nos objectifs de placement.

D'autres avantages des CFDs incluent la possibilité d'ouvrir des positions courtes sur un titre. Les ventes de CFD sur actions sont un moyen pratique pour parier sur la baisse potentielle du prix des actions sous-jacentes.

Les CFDs peuvent être extrêmement gratifiants lorsque le trader a les connaissances, les compétences, la discipline et le temps. Mais il est important de comprendre que l'investisseur doit investir le temps nécessaire pour apprendre, pratiquer et développer une discipline et un plan de trading qui répond vraiment à ses besoins.

Comparaison du trading d'actions traditionnelles au trading de CFD sur actions

Courtier en valeurs mobilièresBroker CFD
Achat 1000 action au prix de 10$ l'action, ce qui représente un investissement de 10 000$. Achat de 1000 actions au prix de 10$ l'action par l'intermédiaire de CFDs représentant un investissement de 10 000 $.
Exigence de marge : 10 000 $Exigence de marge : 1000 $
Le trader reçoit un dividende de 0,10 $ par action pour un total de 100 $. Le trader reçoit un dividende de 0,10 $ par actions pour un total de 100 $.
Vente des actions au prix de 11$ l'action pour un profit de 11 000 $. Vente des actions au prix de 11$ l'action pour un profit de 11 000 $.
Commissions de 0.10 % par transaction, le trader doit payer 10 $ pour l'ouverture et 10 $ pour la fermeture de la position. Commissions de 0.10 % par transaction, le trader doit payer 10 $ pour l'ouverture et 10 $ pour la fermeture de la position.
Profit : 100 $ + 11 000 $ - 20 $ = 11 080 Profit : 100 $ + 11 000 $ - 20 $ = 11 080
Retour sur investissement : 11 080 / 10 000 = 1.108 %. Retour sur investissement : 11 080 / 1000 = 11.08%.

 

Conclusions

Comme vous l'avez peut-être conclu après avoir lu les informations ci-dessus, les CFD ne sont pas adaptés aux personnes qui ont tendance à souffrir de stress et qui n'aiment pas prendre de risques. Les brokers CFD réglementés en Europe sont tenus de vérifier si leurs clients potentiels connaissent bien les investissements sur les marchés financiers et ont l'expérience nécessaire pour entrer dans ce domaine.

Bien qu'ils constituent un outil utile pour l'investisseur privé qui souhaite accroître ses revenus avec l'effet de levier, leur faible coût et la capacité d'ouvrir des positions courtes peuvent causer de graves problèmes financiers à ceux qui n'ont pas les connaissances suffisantes pour négocier correctement ces dérivés.

Par conséquent, les CFD sont des instruments de trading adaptés aux traders expérimentés, car si les profits peuvent être énormes, les pertes aussi. Si vous envisagez de négocier ces instruments pour la première fois, vous pouvez apprendre sans risque avec un compte démo pour vous faire votre propre avis gratuitement.

compte démo gratuit