Contrats à terme (Futures) - Définition et principaux types

Contrats à terme (Futures)

Un contrat à terme peut être défini comme un accord qui oblige les deux parties contractantes à effectuer l'achat ou la vente d'un certain nombre de titres ou de biens (également appelés actifs sous-jacents) à un prix fixé à l'avance et à une date future déterminée dans le contrat. Les contrats à terme sont classés dans la catégorie des produits financiers dérivés.

L'achat d'un contrat à terme consiste en un contrat standardisé qui impose à l'acheteur l'obligation d'acheter l'actif sous-jacent à un prix fixé aujourd'hui, appelé prix à terme, à la date d'expiration du contrat. Si le prix futur est inférieur au prix de règlement à l'expiration du contrat, il y aura un bénéfice ; sinon, il y aura une perte.

La vente d'un contrat à terme est un contrat standardisé qui oblige le vendeur à vendre le sous-jacent au prix du contrat à terme à la date d'expiration. Si le prix futur est supérieur au prix de règlement à l'expiration du contrat, il y aura un bénéfice ; sinon, il y aura une perte.

Ainsi, la négociation d'un contrat à terme implique ce qui suit :

Le règlement quotidien des profits et pertes : chaque jour, à la clôture de la session, le calcul des profits et pertes générés par chaque position est effectué. Une garantie consistant en un dépôt que la chambre de compensation exige lors de la conclusion de contrats à terme.

Un investisseur peut investir dans des contrats à terme pour les raisons suivantes :

  • Effectuer des opérations spéculatives : dans ce cas, l'investisseur qui contracte le Futur cherche à spéculer sur l'évolution du prix de celui-ci depuis la date à laquelle il a acquis le contrat jusqu'à la fin de la période d'expiration.
  • Effectuer des opérations de couverture : au moyen d'un contrat à terme, l'investisseur s'assure qu'il aura l'actif sous-jacent (pétrole, or, gaz, viande, blé, etc.) à l'avenir à un prix fixe (au prix courant), puis qu'il le vendra au prix du marché à terme une fois le contrat expiré. De cette manière, l'investisseur est protégé contre les éventuelles fluctuations du prix de l'actif qui peuvent survenir entre le moment présent et celui où l'actif est destiné à être vendu.

Fondamentalement, tous les contrats à terme se composent des éléments suivants :

  • L'actif sous-jacent sur lequel le contrat est basé.
  • La date d'expiration du contrat.
  • La taille ou l'objet du contrat.
  • La manière dont le contrat est réglé à son expiration.

Il existe plusieurs types de contrats futurs qui seront expliqués ci-dessous :

Les types de contrats à terme

Les contrats à terme les plus couramment utilisés pour le trading sont les contrats à terme sur devises, les contrats à terme sur matières premières, les contrats à terme sur indices boursiers, les contrats à terme sur actions et les contrats à terme sur les titres à revenu fixe, entre autres. Cette variété de contrats futurs offre à l'investisseur un large éventail de possibilités en termes de produits d'investissement, de sorte que vous pouvez choisir celui dont le comportement domine le mieux. Par exemple, un investisseur ayant une expérience du marché des devises peut investir plus facilement dans des contrats à terme sur devises, car il connaît mieux le fonctionnement de ce marché et la façon dont ce type d'actifs se déplace.

Chaque type de contrat à terme a ses propres caractéristiques. Par exemple, les contrats à terme de marchandises sont généralement proposés par des brokers aux investisseurs particuliers. Comme son nom l'indique, l'actif sous-jacent est une marchandise comme l'or ou le pétrole. Dans ce cas, la clôture du règlement du contrat se fait par la livraison de la marchandise à la date convenue dans le contrat lui-même.

Les contrats à terme sur les indices boursiers sont appelés S&P 500, mini-S&P 500, Ibex et mini-Ibex par exemple. Ainsi, l'Ibex a une valeur nominale 10 fois supérieure à l'indice et le mini-Ibex a une valeur 10 fois inférieure à l'indice lui-même. Les contrats à terme basés sur des indices boursiers sont des instruments bon marché qui peuvent être vendu à crédit, sans détenir l'actif sous-jacent.

Les contrats à terme sur les devises sont conclus en fonction du segment monétaire. Par exemple, en Espagne, il y a des spéculations concernant l'Euro-FX dans une relation de l'Euro avec le dollar américain. De cette manière, un contrat nominal est établi.

Les contrats à terme sur les titres à revenu fixe sont prévus et un contrat à terme sur les obligations à 10 ans peut être vendu. Dans ce cas, le contrat évolue en sens inverse, c'est-à-dire que si le taux monte, l'obligation baisse et vice-versa. La valeur nominale de ce contrat est généralement de 100 000 euros et la garantie est de 1 400 euros.

Actuellement, les marchés à terme sont séparés en deux types de base :

  • Les marchés des produits dérivés financiers : ces marchés ont commencé à se développer aux États-Unis au milieu des années 1970. Ils appliquent les mêmes mécanismes que ceux utilisés sur les marchés non-financiers.
  • Les marchés dérivés non financiers : ils ont été les premiers de leur genre à être développés et consistent principalement en produits de base. Les marchés dérivés non-financiers comprennent par exemple l'or, le pétrole, l'argent, le platine, les céréales, etc.

Sur ces deux types de marchés, les investisseurs et les spéculateurs ont tendance à négocier principalement deux types de produits dérivés (il existe bien sûr de nombreux autres types de produits dérivés qui gagnent en popularité avec le temps) : les contrats à terme et les options qui présentent les caractéristiques générales suivantes, que tout investisseur doit prendre en considération avant de les négocier activement :

  • Il s'agit de contrats présentant un risque inhérent élevé et qui peuvent donc générer des gains ou des pertes importants pour l'investisseur.
  • Ils sont basés sur des actifs qui ont généralement une forte volatilité.
  • Ils utilisent un effet de levier important, qui détermine en partie le risque élevé (multiplication des profits ou des pertes).
  • Les contrats ont généralement des périodes d'échéance relativement courtes

Avantages des contrats à terme par rapport aux autres instruments d'investissement

Si on l'analyse du point de vue de l'investissement, le marché des contrats futurs présente plusieurs avantages pour l'investisseur. Par exemple, l'investisseur peut profiter des mouvements à la fois à la hausse et à la baisse du prix des actifs sous-jacents sur le marché. Il permet également de définir une stratégie de spéculation et constitue en même temps un moyen moins coûteux et plus transparent d'effectuer des transactions sur le marché même lorsque celui-ci est en baisse.

On peut donc dire que les avantages liés aux contrats à terme peuvent être résumés en deux aspects fondamentaux :

  1. Les transactions d'achat et de vente peuvent être effectuées sans avoir d'actif sous-jacent puisque, comme mentionné ci-dessus, l'investisseur peut réaliser un bénéfice, que le marché soit à la hausse ou à la baisse.
  2. L'investissement dans des contrats à terme ne nécessite le décaissement que d'une fraction du capital investi en raison de l'effet de levier offert par ces contrats. En raison du principe de l'effet de levier, l'investisseur ne doit investir qu'initialement la garantie du contrat.

Ainsi, si un investisseur achète un contrat à terme lorsque le marché est à la hausse, il est plus logique d'acheter un actif puis de le vendre à un prix plus élevé. En revanche, si la tendance du marché est à la baisse, la façon d'investir est de recourir à des contrats à terme à la baisse, c'est-à-dire de vendre des titres qui ne sont pas encore détenus en portefeuille et que quelqu'un prête à l'investisseur. Ces titres sont ensuite compensés sur le marché à un prix inférieur (au cas où le marché continuerait à baisser) et sont retournés à l'investisseur qui gagne la différence entre le prix de vente et le prix d'achat.

Parfois, le problème des investisseurs est que toutes les entités ne sont pas prêtes à fournir des crédits pour les titres, ce qui devient un problème de liquidité. De plus, dans certains cas, les entités ne sont pas disposées à permettre aux investisseurs particuliers d'investir dans des contrats d'indices boursiers ayant une tendance à la baisse.

Utilisation des contrats à terme

Comme expliqué ci-dessus, les opérations sur les contrats à terme peuvent avoir deux objectifs fondamentaux : la spéculation sur le prix des actifs financiers et la couverture contre les fluctuations du prix de ces actifs au fil du temps.

En tant que forme de spéculation, les contrats à terme permettent aux investisseurs de tirer profit des variations du prix des différents actifs sous-jacents qui peuvent être négociés. Il s'agit de transactions qui comportent des risques, mais qui peuvent apporter des rendements importants aux investisseurs.

Les contrats à terme sont également utiles comme instrument de couverture pour les opérations spéculatives. Cela est possible parce qu'il n'est pas nécessaire de maintenir la position ouverte jusqu'à la date d'expiration, en fait à tout moment la position initialement ouverte peut être fermée avec une opération inverse et avec le même volume de négociation. Si l'investisseur a une position d'achat, il peut la clôturer avant la date d'expiration en vendant simplement le nombre de contrats d'achat qu'il possède, tandis que s'il possède une position de vente, il peut la clôturer avant l'expiration du contrat en achetant le montant précis de contrats à terme nécessaire pour compenser la position.

Les contrats à terme sur devises

Actuellement, le marché du forex est le plus grand marché financier du monde avec un volume quotidien de transactions de 5 000 milliards de dollars. Dans ce cas, le marché au comptant (Spot), qui est le lieu de la plupart des transactions sur le forex, n'est pas le seul moyen pour un investisseur ou un spéculateur de participer au marché international des devises. Il existe également d'autres options assez populaires auprès des investisseurs, parmi lesquelles on peut citer les contrats à terme sur devises étrangères, dont le marché a un volume quotidien d'échanges d'environ 100 milliards de dollars.

Il s'agit essentiellement de contrats entre deux parties (acheteur et vendeur) pour acheter ou vendre un montant spécifique d'une devise à un prix donné à une date ultérieure. Ces contrats à terme ont été utilisés pour la première fois par le Chicago Mercantile Exchange (CME Group), qui est l'un des plus grands marchés financiers du monde où sont négociés tous les types d'instruments financiers, y compris les produits dérivés tels que les contrats à terme.

Actuellement, les contrats à terme sur les devises ayant le plus grand volume d'échanges sont ceux sur l'EUR/USD, bien que peu à peu les contrats sur d'autres paires de devises augmentent. Un point important à noter est qu'il existe actuellement des "E-Micro Forex Futures" qui consistent en des contrats à terme sur devises dont le volume est 10 fois inférieur à celui des contrats normaux.

Contrairement au marché du forex au comptant où les contrats sont négociés par l'intermédiaire de brokers forex, de banques et d'autres fournisseurs de liquidités, les contrats à terme sur devises sont négociés en bourse, ce qui signifie que le prix est centralisé (il reflète toutefois le prix principal du marché des changes dans le monde entier). Il s'agit d'une différence importante par rapport au marché au comptant, car le prix est pratiquement le même, quel que soit le broker auquel le trader fait appel pour effectuer ses transactions. Actuellement, le marché qui offre la plus grande liquidité et le plus grand volume de transactions sur les contrats à terme de devises étrangères est le Chicago Mercantile Exchange (CME Group), suivi par les marchés suivants :

  • NYSE Euronext
  • Bourse de Tokyo (TFX)
  • Bourse brésilienne des actions, des matières premières et des contrats à terme (BM&FBovespa).
Contrats futursLes paires de devises ayant le plus grand volume d'échanges sur les marchés à terme du Forex

Les paires de devises les plus utilisées dans les contrats à terme sont celles formées par les devises des grandes économies mondiales (G10), dont les États-Unis, la Communauté européenne (Euro), le Japon, l'Australie et le Royaume-Uni par exemple.

Le tableau suivant énumère les contrats à terme sur devises les plus courants et les plus importants en termes de volume d'échanges, ainsi que leurs principales caractéristiques, notamment le symbole, la taille du contrat, l'incrément de variation minimale du prix.

Contrats futures Symbole au CME Instruments Taille du contrat Incrément de variation minimale des prix Valeur d'un pip ou d'un point
EUR/USD 6E Euro / Dollar américain 125 000 EUR 0.0001 12.5 USD
GBP/USD 6B Livre sterling / Dollar américain 62500 GBP 0.0001 6.25 USD
JPY/USD 6J Yen japonais / Dollar américain 12500 JPY 0.000001 12.5 USD
AUD/USD 6A Dollar australien / Dollar américain 100000 AUD 0.0001 10 USD
CHF/USD 6S Franc suisse / Dollar américain 125000 CHF 0.0001 12.5 USD
EUR/JPY RY Euro / Yen japonais 125000 EUR 0.01 1250 JPY
CAD/USD 6C Dollar canadien / Dollar américain 100000 CAD 0.0001 10 USD
NZD/USD 6N Dollar néo-zélandais / Dollar américain 100000 NZD 0.0001 10 USD
EUR/GBP RP Euro / Livre sterling 125000 EUR 0.00005 6.25 GBP
EUR/CHF RF Euro / Franc suisse 125000 EUR 0.0001 12.5 CHF

 

Spécifications des contrats à terme sur devises

Tous les contrats à terme, y compris ceux basés sur des devises, doivent logiquement inclure les conditions sur lesquelles le contrat est conclu. Parmi les spécifications qui doivent être indiquées figurent les suivantes :

  • Taille ou volume du contrat.
  • Valeur du tick correspondant (1 tick est l'incrément minimum du prix de l'instrument sous-jacent, dans ce cas la paire de devises).
  • L'incrément de variation minimale du prix

Ces spécifications sont indispensables pour que l'investisseur ou le spéculateur puisse déterminer la taille de la position à négocier, les exigences de capital (marge) et le profit ou la perte potentiel que la transaction peut générer. Supposons par exemple que nous considérions, en raison de notre analyse, que le prix du GBP/USD va bientôt augmenter et que nous voulons donc profiter de ce mouvement à la hausse pour obtenir un profit. Nous achetons donc un contrat à terme GBP/USD (c'est un contrat qui produira des profits si le prix du GBP/USD augmente pendant la période de validité du contrat et qui générera des pertes si le contraire se produit).

Selon les données du tableau ci-dessus, la valeur de chaque point pour un contrat de taille standard sur le GBP/USD est de 6,25 USD. En supposant que le contrat a été négocié à un prix de 1,5100 et que, pendant la période de validité du contrat, le marché a progressé et le prix a augmenté de 25 pips ou points (le prix final est de 1,5125). Dans ce cas, le bénéfice réalisé est de 25 points à 6,25 USD = 156,25 USD

Comment les contrats à terme sur le Forex sont réglés

Il existe en fait deux façons de régler les contrats à terme sur devises. Premièrement, la plupart des investisseurs ou des traders compensent ou couvrent leur position initiale sur les contrats à terme avant la fin du dernier jour de la période du contrat, ce qui signifie qu'ils prennent une position opposée de même taille. L'objectif est de clôturer la position initiale, ce qui signifie que le profit ou la perte généré par la position est ajouté ou soustrait du compte de l'investisseur.

La manière la plus courante de résoudre ce type de contrat (cette option est appliquée avec beaucoup moins de fréquence que la précédente), consiste à maintenir le contrat en vigueur jusqu'à son expiration, moment auquel l'accord est rempli. Le fait est que peu de contrats à terme sur devises impliquent réellement un acheteur et un vendeur. Normalement, la contrepartie d'un trader qui négocie des contrats à terme sur devises est une banque ou une maison de change où peuvent être exécutés l'achat et la vente physiques des devises qui ont été convenus avec le courtier en contrats à terme par l'intermédiaire duquel la transaction a été effectuée.

Comptes de trading pour l'échange de contrats à terme sur devises

Habituellement, les contrats à terme sur le forex sont négociés par des spéculateurs et des investisseurs par l'intermédiaire de comptes de trading de courtiers spécialisés qui sont chargés de diriger les ordres vers divers fournisseurs de liquidités (banques et autres institutions financières, entre autres). Pour négocier ces produits financiers dérivés, il est plus courant d'utiliser des comptes sur marge, ce qui permet à l'investisseur d'utiliser un effet de levier, qui à son tour offre la possibilité de négocier à des volumes de transaction plus élevés que ce qu'il serait normalement en mesure de faire en utilisant uniquement ses propres capitaux.

En général, l'effet de levier offert pour les opérations à terme est beaucoup plus faible que celui qui peut être obtenu auprès des courtiers sur le marché au comptant (certains de ces courtiers offrent un effet de levier allant jusqu'à 1:400).

Comparaison entre le marché au comptant et le marché à terme du forex

Le marché au comptant du forex et le marché à terme des devises sont tous deux basés sur des transactions portant sur les taux de change (prix) entre les devises qui composent les différentes paires négociées sur le forex. Malgré cela, les deux produits financiers présentent les différences suivantes :

  • Les marchés à terme sont centralisés et bénéficient donc d'une plus grande réglementation et d'une plus grande stabilité, car les transactions sont effectuées par le biais d'un marché "physique".
  • Le marché au comptant du forex a un niveau de liquidité plus élevé.
  • Les brokers qui négocient des futures sur devises offrent à leurs clients un levier plutôt modeste par rapport à celui offert par les brokers qui négocient sur le marché au comptant. Le niveau plus élevé de l'effet de levier sur le marché spot offre au trader la possibilité de réaliser des profits élevés avec moins d'argent mais aussi la possibilité de subir des pertes plus importantes.
  • La négociation de contrats à terme sur le marché des changes comprend le paiement d'une commission directe au broker ainsi que d'autres coûts supplémentaires (en fonction du marché, du broker, des conditions de la transaction, etc.) qui peuvent affecter de manière significative le coût total de la transaction pour le trader et donc le profit final que la transaction peut générer. Au contraire, les traders qui opèrent sur le marché au comptant ne paient généralement pas de commission (cela dépend du type de broker comme dans le cas des brokers ECN s'il y a paiement de commissions pour l'accès direct qu'ils offrent) car dans ce cas, le broker (principalement Market Maker) obtient ses bénéfices grâce à un spread supplémentaire par rapport au prix (Achat / Vente) qu'il facture sur les paires de devises.

Vous trouverez plus d'informations sur les différences entre les opérations au comptant et à terme sur les devises dans l'article suivant :

compte démo gratuit