Bourse : Le Service de Règlement Différé (SRD)

Le Service de Règlement Différé (SRD) permet aux traders de reporter le règlement ou la livraison des titres en fin de mois. Ce service est proposé par des courtiers qui avancent les fonds et se rémunèrent avec une commission (environ 0,5 % par mois).

Le crédit du SRD

Un investisseur qui effectue une transaction sur le SRD bénéficie d'un crédit de la part du broker ou de la société de courtage qui facture une commission pour ce service. Il est donc possible d'acheter et de vendre une action dans le mois sans avoir à débourser d'argent. De plus, le SRD offre un effet de levier pouvant atteindre cinq fois le montant des liquidités disponibles. À la fin de chaque mois, le trader encaisse ou paie la différence entre le prix d'achat et de ventes.

Le report

À la fin du mois, le trader qui détient des positions sur le SRD peut décider de payer les titres en cash pour réellement détenir les actions ou de reporter sa position afin de régler les titres le mois suivant. Le report peut être utile pour l'investisseur s'il pense que ses positions en pertes vont se redresser au cours du mois suivant. Cependant, le report peut entraîner une perte de capital, car l'opération consiste à vendre et racheter immédiatement les titres au cours de compensation. Si le cours de compensation est inférieur au cours d'achat, le compte du trader sera débité de la différence et inversement si le cours de compensation est supérieur au cours d'achat. De plus, une commission pour le report et pour le crédit sera facturée par le courtier.

La couverture

La couverture représente les liquidités ou les titres sur le compte. C'est une garantie en cas de défaut, la couverture évolue constamment en fonction du prix des titres achetés. Le trader doit maintenir en permanence le minimum requis pour éviter un appel de marge (clôture automatique des positions), car si les titres sont en perte, la couverture (le capital du trader) diminue.

L'effet de levier du SRD

Le SRD offre un effet de levier variable en fonction des titres négociés, ainsi l'investisseur peut acheter des actions pour un montant supérieur aux liquidités disponibles sur son compte. Par exemple, avec un compte de 10 000 euros et un levier de 5, le trader peut acheter pour 10 000 * 5 = 50 000 euros d'actions sur les marchés boursiers. L'utilisation du levier comporte des risques, car les éventuelles pertes (ou les bénéfices) sont multipliées par le levier. Une variation de 10 % entraîne une perte ou un bénéfice de 5000 euros (50 000 * 10 %) soit 50 % des liquidités disponibles (10 000 euros). Le trading sur le SRD avec un effet de levier important est avant tout destiné aux traders expérimentés qui maîtrisent les bases du money mangement.

La vente à découvert

Sur le SRD, le trader peut parier sur la baisse d'une action grâce à la vente à découvert. L'opération consiste à vendre des titres qu'il ne possède pas pour les acheter plus tard en empochant ou en payant la différence de prix. Cependant, une entreprise cotée sur le SRD peut décider d'interdire la vente à découvert sur ses actions. Consultez notre article sur la vente à découvert pour obtenir plus de détails.

Quels sont les titres éligibles au SRD ?

Il n'est pas possible de négocier tous les titres sur le SRD, seules les plus importantes capitalisations boursières sont éligibles au SRD. Elles doivent obligatoirement faire partie de l'indice SBF120 (composé de l'indice CAC40 + les 80 valeurs du Marché les plus liquides), la capitalisation doit être supérieure à 1 milliard d'euros pour un volume de transactions quotidiennes de plus d'un million d'euros.

compte démo gratuit