Réglementations et volatilité faible pèsent sur les résultats de CMC Markets

CMC Markets

(22/11/2018) Le fournisseur de services de trading en ligne CMC Markets, a publié aujourd'hui ses résultats semestriels au 30 septembre 2018, les modifications de la réglementation et la volatilité faible des marchés ont affectés les résultats du broker au cours de la période.

Le dépôt auprès de la London Stock Exchange révèle un bénéfice statutaire avant impôts de 7,2 millions de livres sterling pour le premier semestre 2019, en baisse de 76 % par rapport à l'année précédente (Premier semestre 2018 : 29,8 millions de livres sterling). Le bénéfice après impôts s'est établi à 7,8 millions de livres sterling, en baisse de 69 % par rapport à la période équivalente de l'année précédente (Premier semestre 2018 : 25 millions de livres sterling). Le bénéfice de base par action a été de 2,7 pence au premier semestre 2019 (Premier semestre 2018 : 8,7 pence).

Les charges d'exploitation ont augmenté de 6 % à 62,7 millions de £ (S1 2018 : 59,3 millions de £), principalement en raison d'investissements dans le secteur de la bourse et de la hausse des coûts salariaux fixes dans l'ensemble du groupe. Le chiffre d'affaires par client actif a diminué de 22 % d'une année sur l'autre pour s'établir à 1 413 £.

Résultats financiers de CMC Markets

Au Royaume-Uni, le nombre de clients actifs a diminué de 9 % à 11 083 (S1 2018 : 12 164), principalement en raison de la baisse d'acquisitions de clients, qui a été impactée par un nouveau test d'adéquation et par des obstacles de richesse plus importants pour les demandeurs mis en œuvre en mars 2018.

Le nombre de clients actifs en Europe a été impacté par la mise en œuvre de nouveaux tests d'adéquation qui ont conduit à une réduction de 11 % du nombre d'acquisitions, ce qui donné lieu a une diminution de 7 % du nombre de clients actifs. La valeur des transactions des clients a été réduite de 5 % en Europe, à 325 milliards £ (S1 2018 : 341 milliards £), la volatilité réduite du marché au deuxième trimestre limitant les possibilités de trading des clients.

Le marché de la bourse australienne a bénéficié de la mise en œuvre du partenariat en marque blanche avec l'ANZ Bank vers la fin du premier semestre 2019, le chiffre d'affaires net ayant progressé de 33 % à 5,5 millions de livres sterling (S1 2018 : 4,1 millions de livres sterling). La majeure partie de l'augmentation est due à la migration des activités intermédiaires de l'ANZ Bank en juillet, les avantages de la migration des clients particuliers n'ayant une incidence que sur une semaine de la période. Les activités de trading ont également progressé de 6 % au cours de la période.

CMC Markets a déclaré que les résultats du premier semestre 2019 peuvent être divisés en deux moitiés distinctes.

"Les performances du premier trimestre par rapport à l'année précédente ont été bonnes, suivies par un deuxième trimestre très difficile, l'un des trimestres les plus difficiles pour le groupe depuis plusieurs années".

La piètre performance enregistrée au deuxième trimestre a été attribuée à la détérioration de la volatilité des marchés, combinée à l'impact des nouvelles réglementations de l'ESMA.

En termes de perspectives, CMC continue de s'attendre à une légère hausse des charges d'exploitation pour 2019 par rapport à l'année précédente, les dépenses d'exploitation du second semestre étant légèrement supérieures à celles du premier semestre.

La société de courtage continue de surveiller l'évolution des activités de trading au Royaume-Uni et en Europe et son impact probable sur les revenus à moyen terme.

Ouvrir un compte démo