La FCA confirme les règles pour les CFDs et les options semblables aux CFDs

FCA

(01/07/2019) Comme prévu, le régulateur britannique va adopter des plafonds d'effet de levier pour les contrats pour différence (CFDs), allant de 2:1 à 30:1, qui sont similaires à ceux mis en place par l'Autorité européenne des marchés financiers en août dernier.

Les brokers seront également tenus de fermer les positions des clients lorsque leurs fonds seront réduits à 50 % de la marge nécessaire pour garder leurs positions ouvertes. Ils devront également s'assurer qu'ils disposent d'une protection contre les soldes négatifs, ce qui signifie que les clients ne pourront pas perdre plus de fonds qu'ils n'en déposent.

Les mises en garde contre les risques, qui ornent déjà les sites Web des brokers comme s'il s'agissait de paquets de cigarettes, seront également obligatoires, les brokers étant tenus de divulguer le pourcentage de leurs clients qui perdent de l'argent.

Enfin, il sera également interdit aux brokers d'attirer des clients au moyen de primes de bienvenue de type casino ou d'autres avantages non-monétaires qui les encourageraient à négocier.

Les nouvelles règles régissant les CFD entreront en vigueur au début du mois d'août.

L'organisme de réglementation a également déclaré que ses règles s'appliqueront à toutes les options de type CFD que les brokers pourraient être enclins à offrir à leurs clients au lieu des CFD ordinaires à effet de levier, bien qu'elles ne s'appliqueront qu'à partir du mois de septembre.

Les entreprises basées dans l'Espace économique européen, qui ont accès aux marchés britanniques, n'auront pas non plus le droit de vendre des options de type CFD à des clients de détail britanniques.

"Notre intervention fait suite à la preuve que des entreprises commercialisent agressivement les CFD auprès du grand public, ce qui signifie que les investisseurs particuliers achètent un produit qui ne leur convient pas ", a déclaré Christopher Woolard, directeur exécutif de la stratégie et de la concurrence à la FCA.

"Nous avons vu des entreprises offrir des CFDs avec un effet de levier de plus en plus important, ce qui a entraîné une forte proportion de consommateurs perdant de l'argent. Les règles de l'UE sont temporaires. Les nouvelles règles maintiennent et renforcent la protection des consommateurs."

Admiral Markets