La FCA retarde l'émission des nouvelles règles pour les CFD jusqu'à l'été 2019

FCA

(26/04/2019) La Financial Conduct Authority du Royaume-Uni a décidé de retarder la publication des règles qui régiront l'industrie du trading pour les investisseurs particuliers.

En décembre de l'année dernière, le régulateur britannique avait déclaré qu'il pourrait rendre permanentes les mesures d'intervention de l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) sur les produits.

Introduites en août dernier, ces règles, qui sont familières à la plupart de nos lecteurs, interdisent les options binaires et plafonnent l'effet de levier disponible pour les traders particuliers qui négocient des contrats à terme pour différence (CFD) et des devises (FX).

Actuellement, ces règles sont temporaires et doivent être renouvelées tous les trois mois, ce que l'ESMA a fait de manière cohérente depuis leur mise en œuvre il y a presque un an.

Ainsi, pour s'assurer que les règles demeurent en vigueur de façon permanente, la FCA souhaite les intégrer au droit britannique. Les régulateurs des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la France envisagent de faire de même ou l'ont déjà fait.

La législation que le régulateur britannique veut introduire semble être presque exactement la même que celle de l'ESMA. L'une des différences est que la FCA pourrait inclure des produits semblables aux CFD, comme les certificats turbos par exemple.

Après avoir annoncé ses plans en décembre, la FCA avait publié une autre déclaration en février disant qu'elle annoncerait les nouvelles règles en avril.

L'organisme de surveillance financière a maintenant déclaré qu'il publiera son règlement sur les CFD dans les mois à venir. Peut-être à cause de la prolongation des négociations sur le Brexit jusqu'en octobre,

"Comme nous sommes toujours en train d'examiner les commentaires de la consultation et que les restrictions temporaires de l'ESMA continuent de s'appliquer aux entreprises autorisées par la FCA, nous prévoyons maintenant de publier les nouvelles règles cet été", a déclaré le régulateur dans un communiqué publié vendredi dernier.

"Nos règles pour les CFDs s'appliqueraient à partir de la date d'expiration des restrictions de l'ESMA, si ce n'est plus tôt."

Bien que cela semble peu probable, il y a eu un certain espoir dans l'industrie du trading de devises qu'une Grande-Bretagne post-Brexit serait plus clémente dans son traitement des brokers forex et CFD.

S'exprimant plus tôt cette semaine, Andrew Bailey, directeur général de la FCA, a déclaré que "laisser à nous-mêmes, le système réglementaire britannique évoluerait quelque peu différemment [de celui de l'UE] ".

XTB