La FCA prévoit d'interdire les dérivés cryptographiques et les ETN

FCA

(04/07/2019) L'organisme de surveillance financière du Royaume-Uni a annoncé mercredi son intention d'interdire la vente des produits dérivés cryptographiques et des Exchange-traded note (ETN) aux investisseurs particuliers.

Selon la Financial Conduct Authority (FCA), ces instruments d'investissement sont "mal adaptés" aux investisseurs particuliers qui ne peuvent accéder à la valeur et aux risques qui y sont associés.

L'agence a souligné les lacunes des actifs numériques, mentionnant qu'ils n'ont pas de base d'évaluation fiable et qu'ils sont sensibles aux abus de marché et à la criminalité sur les marchés secondaires. La volatilité du marché des cryptomonnaies limite également la compréhension des schémas d'investissement.

"Ces caractéristiques signifient que les investisseurs particuliers pourraient subir des pertes soudaines et inattendues s'ils investissent dans ces produits ", a déclaré la FCA.

Elle estime que l'interdiction de ces produits d'investissement profitera aux clients qui perdent chaque année entre 75 millions £ (94 millions $) et 234,3 millions £ (294,5 millions $).

Bien que la décision d'interdire les dérivés cryptographiques (CFD, options, contrats à terme et ETN) ne soit pas confirmée, l'agence consulte actuellement pour interdire "la vente, la commercialisation et la distribution" de ces produits à tous les traders non-professionnels.

"Comme pour nos travaux sur les marchés plus larges des CFD et des options binaires, nous agirons lorsque nous verrons des produits de mauvaise qualité vendus à des investisseurs particuliers. Il s'agit de contrats complexes construits sur des actifs complexes ", a déclaré Christopher Woolard, directeur exécutif de la stratégie et de la concurrence à la FCA.

Entre-temps, la FCA a accordé une licence au fonds de couverture crypto Prime Factor Capital, ce qui en fait la première société de ce genre à recevoir l'approbation.

Admiral Markets