Les actions du courtier Plus500 sont en forte hausse

Plus500

(22/11/2013) Hier, le cours des actions du broker CFD Plus500 (LON: PLUS) a augmenté de 17 % tandis que celui du courtier forex Gain Capital (NYSE: AMCP) a chuté de 17 %.

Notez que c'est la deuxième journée consécutive de hausse de 17 % pour l'action Plus500.

Que se passe-t-il ?

Il est clair que les mouvements de prix ici ne sont pas spécifique aux sociétés ou à l'industrie du trading, (le leader de l'industrie FXCM a fait un gain modeste de 1,6 % jeudi), mais ils montrent deux principes importants pour les entreprises publiques et pour les autres courtiers qui pourraient être introduit en bourse prochainement.

Mercredi matin, Plus500 annoncé une mise à jour de ses résultats et a déclaré que ses revenus 2013 seront supérieurs aux attentes du marché. Les actions du courtier CFD ont augmenté deux jours consécutifs de 17 %, le cours des actions Plus500 a doublé depuis l'introduction en bourse en juillet, la société est évaluée par le marché boursier à environ 465 millions de dollars.

La leçon pour Plus500 est simple, le marché aime quand une entreprise bat les attentes. Peu importe si le rapport financier le plus récent montre un ralentissement des revenus au 3ème trimestre par rapport au premier.

La chute de 17 % des actions Gain Capital est un peu plus difficile à comprendre. Mercredi soir Gain a annoncé qu'il cherchait entre 65 et 75 millions de dollars avec une offre d'obligations convertibles. Pas grand-chose, non ? Bonnes nouvelles, Gain peut maintenant être plus agressif dans la poursuite de ses acquisitions ?

Faux.

Pour les entreprises ayant de faibles volumes de transaction (il y a environ 250.000 titres Gain Capital échangés chaque jour sur le NYSE), le marché boursier déteste les obligations convertibles. Pourquoi ? L'offre d'obligations convertibles de Gain Capital ne vise que des investisseurs institutionnels. Et les investisseurs institutionnels sont attendus pour couvrir largement la partie "convertible" de l'obligation en vendant à découvert les actions de Gain - créant ainsi une obligation synthétique avec un taux d'intérêt plus élevé. Autrement dit, ces investisseurs provoquent une pression à la baisse, les traders ont donc anticipé cette pression des ventes à découverts.

À long terme, les actions de gain en capital refléteront la valeur réelle de l'entreprise, le prix de l'action devrait donc augmenter. Notez que les actions Gain Capital sont évaluées à environ 310 M $, tandis que Plus500 est maintenant à 465 millions de dollars soit 50 % de plus que Gain ! Gain Capital réalise un volume de transactions mensuelles de 400 à 500 milliards, tandis que le volume de Plus500 représente seulement une petite fraction de ce chiffre (1/7). Le rapport trimestriel le plus récent de Plus500 montre un revenu de 20 millions de dollars, contre 61 millions pour Gain Capital, 3x que de Plus500.